Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Montargis, un vrai port de plaisance d'ici trois ans pour développer le tourisme fluvial

lundi 23 juillet 2018 à 14:59 Par Anne Oger, France Bleu Orléans

L'agglomération de Montargis décide de se doter d'un véritable port de plaisance, d'ici 2021, sur le site de Port Saint Roch. Les anciens silos à céréales et des bâtiments seront détruits pour creuser un bassin d'une soixantaine d'anneaux. Objectif : surfer sur le succès le tourisme fluvial

Le Port Saint Roch compte actuellement une douzaine d'emplacements et très peu de services pour les plaisanciers
Le Port Saint Roch compte actuellement une douzaine d'emplacements et très peu de services pour les plaisanciers © Radio France - Anne Oger

Montargis, France

"Le tourisme fluvial connaît une croissance de 15 à 20% par an, les plaisanciers, quand ils s'arrêtent dans une ville, ont tendance à consommer plus que les autres touristes, Montargis peut profiter de ce marché en pleine expansion". Frank Supplisson, le président de l'Agglomération Montargoise et des Rives du Loing, défend son projet de port de plaisance, présenté et adopté le mois dernier par les élus. Créer un port là où aujourd'hui les plaisanciers n'ont que quelques anneaux auxquels s'amarrer, de l'eau, et de l'électricité. C'est tout. 

On aime beaucoup venir ici, c'est charmant, mais c'est vrai que ce port pourrait être améliorer

Michelle est australienne, elle habite une petite ville sur la côte ouest de l'Australie, Fremantle. Chaque année avec son mari, elle s'offre un périple sur les canaux de la Bourgogne et du Centre, en partant de Saint Jean de Losne en Saône-et-Loire, et chaque année le couple s'arrête à Montargis : "on aime beaucoup venir ici, c'est charmant". Mais Michelle le reconnaît, ce port Saint Roch pourrait s'améliorer. "Il faudrait des douches, et une laverie, tout ça c'est important pour les plaisanciers. Les gens ne l'imaginent pas, mais on n'a pas de machine à laver à bord, alors c'est nécessaire dans un port, oui il y a des choses à améliorer"

Le Port Saint Roch actuellement, et les bâtiments désaffectés - Radio France
Le Port Saint Roch actuellement, et les bâtiments désaffectés © Radio France - Anne Oger

Le port Saint-Roch n'est plus en activité depuis plus de quinze ans

Une laverie, des douches, tout ça n'existe pas à Montargis, pourtant un point d'arrêt logique pour les plaisanciers, à mi-chemin entre Briare et Montargis, sur le canal de Briare. Le projet c'est donc de créer de toutes pièces un bassin d'une soixantaine d'emplacements. Pour cela il faudra détruire des bâtiments et notamment d'anciens silos de céréales installés là lorsque Montargis servait de base pour approvisionner la capitale, des bâtiments occupés actuellement par Voies Navigables de France, un garage, et une annexe du Centre Médico Psychologique du Centre Hospitalier de Montargis. 

Début des travaux espéré avant la fin de l'année

Les négociations sont en cours, pour le rachat et la démolition de ces bâtiments, et la communauté d'agglomération de Montargis espère commencer les travaux rapidement, pour une mise en service de ce port Saint Roch totalement repensé, en 2021. 

Les touristes qui descendent des bateaux ont tendance à consommer plus que les autres quand ils arrivent dans une ville

Pour Frank Supplisson, l'enjeu économique de ce port de plaisance est important, il s'agit de bénéficier des retombées d'un marché en pleine expansion, celui du tourisme fluvial. "C'est un marché qui connaît une croissance entre 15 et 20% par an selon une étude de marché que nous avons commandée. Pour Montargis, cela peut représenter plus de 300 touristes supplémentaires chaque jour, et comme le montre aussi cette étude, le panier moyen de ces touristes est plus élevé que les autres, ils consomment plus"