Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Montpellier, un coffre-fort numérique et solidaire pour protéger les documents des plus précaires

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le coffre-fort numérique permet aux publics précaires de stocker dans un "cloud" les documents nécessaires à leurs démarches d’accès aux droits et de les partager avec les accompagnateurs sociaux.

 40% des personnes sans domicile fixe n'ont pas accès aux prestations sociales à cause de la perte ou du vol de leurs documents.
40% des personnes sans domicile fixe n'ont pas accès aux prestations sociales à cause de la perte ou du vol de leurs documents. © Radio France - Marie Ciavatti

Comment conserver ses papiers d'identité, ses justificatifs de droits sociaux ou autres documents quand on vit dans la rue? D'après l'observatoire de l'accès aux droits, 40% des personnes qui n'ont pas de domicile fixe n'ont pas accès aux prestations sociales, et c'est en général à cause de la perte ou du vol de leurs documents administratifs.

En réponse à ce problème, l'association Reconnect a créé un coffre-fort numérique, qui permet de stocker des papiers de manière dématérialisée, sur un "cloud". Une sorte de plate-forme virtuelle de stockage qui sera opérationnelle à Montpellier d'ici la fin de l'année. 

Stocker et partager

"Son but est d'améliorer l'accès aux droits, explique Laura Fortier, chargée de l'antenne régionale de Reconnect. Les personnes les plus fragiles sont très exposées à la perte ou à la destruction de leurs documents, parfois indispensables pour toute demande d'accompagnement. "Actuellement beaucoup de personnes n'ont pas accès à leurs droits. Or pour acheter à manger il faut avoir son RSA. Et pour avoir son RSA il faut disposer des papiers nécessaires." 

"On fait aussi le constat que les assistants sociaux passent énormément de temps à refaire ces documents. C'est jusqu'à 30% de leur temps de travail." Le coffre-fort virtuel permet à un usager de stocker ses documents en sécurité, mais également de les partager avec ceux qui suivent son dossier, afin de faire avancer plus vite les démarches administratives. 

Laura Fortier, de l'association Reconnect

Des lettres d'amour

Cet outil sera proposé aux personnes suivies par le CCAS de Montpellier (centre communal d'action sociale) : sans abris ou sans papiers, mais aussi à des femmes victimes de violence par exemple. L'usage en est très simple, et confidentiel. "Ce coffre-fort numérique appartient vraiment au bénéficiaire. C'est à dire qu'on a rajouté un bouton dans un souci éthique et légal qui lui permet de basculer certains documents en privé et d'en partager d'autres avec son référent social. On a par exemple des utilisateurs qui mettent des lettres d'amour sur leur coffre-fort mais en mode privé."

125.000 documents

A Montpellier, pour l'instant l'association forme les assistants sociaux du CCAS à ce coffre fort numérique. Ce sera ensuite à elle d'aller au devant des bénéficiaires pour les convaincre de l'utiliser. A ce jour ce "cloud solidaire", déjà proposé à Paris ou Amiens, compte 12.000 utilisateurs en France et renferme 125.000 documents.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess