Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Nancy, les fleuristes misent sur la fête des mères pour relancer les affaires

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A la veille de la fête des mères ce dimanche 6 juin, l'arrière-boutique de Marion et Cyril Leroy retrouve des couleurs, avec des dizaines de bouquets de fleurs en attente d'être livrés. Un événement crucial pour ce couple de fleuristes nancéiens, qui espèrent pouvoir tourner la page du confinement.

Les fleuristes Marion et Cyril Leroy, qui ont reçu une cinquantaine de commandes pour la fête des mères.
Les fleuristes Marion et Cyril Leroy, qui ont reçu une cinquantaine de commandes pour la fête des mères. © Radio France - Marie Roussel

La fête des mères, ce dimanche 6 juin, est une date clé pour les commerçants nancéiens. Après deux mois de confinement et de fermeture, ils espèrent pouvoir regonfler leurs trésoreries. 

Le plus gros chiffre d'affaires pour un fleuriste

Et c'est particulièrement le cas pour les fleuristes. Marion et Cyril Leroy, basés rue Saint-Nicolas, misent beaucoup sur cet événement. "Cela représente le plus gros chiffre d'affaires pour un fleuriste, si on n'avait pas pu assurer la fête des mères cette année, je pense qu'on n'aurait tout simplement pas rouvert", déclare la co-gérante. 

Depuis quinze jours, les commandes par téléphone ou via les réseaux sociaux s'accumulent. Le couple en a dénombré une cinquantaine. Un chiffre dans la moyenne, qui surprend justement Cyril Leroy. "On a voulu encourager la prise de commandes en amont, pour drainer au mieux la clientèle en boutique étant donné qu'on doit mettre en place les mesures barrières. Mais on s’aperçoit que les gens ont vite oublié cette phase de confinement où ils essayaient de s'organiser et de se faire livrer. Je pense qu'on aura donc un afflux de clients en magasin le jour J."

Les retardataires sont prévenus : attendez-vous à faire la queue ce week-end si vous avez prévu de gâter vos mamans !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu