Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

A Nantes, les agences de voyage font les frais des nouvelles restrictions sanitaires

-
Par , France Bleu Loire Océan

En ce moment, il faut s'accrocher si on veut partir à l'étranger. A Nantes comme ailleurs, les nouvelles restrictions sanitaires prises le 14 janvier ont porté un nouveau coup d'arrêt à l'activité des agences de voyage.

Les agences de voyage nantaises vides à cause de la crise sanitaire.
Les agences de voyage nantaises vides à cause de la crise sanitaire. © Radio France - Marie Roussel

Voyager aujourd'hui, c'est parier. "On mise comme au poker", récapitule Antonin. Un jeune Nantais bien malheureux au jeu puisqu'il a perdu. "Je devais partir en Martinique, rejoindre un ami qui travaille là-bas. Au vu de la situation sanitaire, de la septaine requise, ce n'est pas forcément l'idéal. J'ai tout annulé." Il a donc dû demander le remboursement de son billet, réservé trois mois à l'avance, la semaine dernière. "C'est triste, mais c'est le jeu."

Philippe ou l'exemple de l'extrême flexibilité 

Dans la famille des gros joueurs, il y a le commercial ligérien Philippe. "Je comptais partir en Guadeloupe avec ma compagne cette semaine". Eux qui veulent partir vendredi, ils se décideront... la veille. "Nous avons une résidence là-bas. La septaine, on la fera sur place. Et en rentrant, je me mettrai en télétravail pendant une semaine, ce n'est pas un problème.

Des cas comme Philippe, cela ne court pas les rues. "40% des dossiers de nos clients prévus pour les Antilles en janvier sont des reports", détaille Bernadette Gyselink, directrice des ventes au groupe Préférence Voyage à Saint-Herblain. Des voyages reportés, et non annulés, souligne-t-elle. "Il y a une envie de partir", soutient Bernadette Gyselink. Et cette envie, elle s'y raccroche. "C'est justement ce qui nous motive, nous, agences, à rester actifs et ouverts"

Les clients se projettent d'ailleurs déjà pour les vacances d'été. Ils se renseignent, effectuent même des réservations. La destination privilégiée ? La Polynésie, où les mesures sanitaires sont, pour l'instant, encore légères. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess