Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Nantes, un camion frigorifique accueille des SDF

-
Par , France Bleu Loire Océan
Nantes, France

Un camion frigorifique aménagé en dortoir a accueilli, samedi dernier, ses premiers occupants. Ils sont huit mineurs. Des migrants qui seraient à la rue, sans cela. C'est l'association home 311 qui a lancé le concept. Et la ville de Nantes a été la première à en profiter.

Le camion frigorifique aménagé
Le camion frigorifique aménagé © Radio France - Louis de Bergevin

Huit migrants mineurs ont passé samedi dernier leur première nuit dans cette remorque frigorifique aménagée en appartement à Nantes.

De l'extérieur, c'est un semi-remorque classique, avec quatre fenêtres. A l'intérieur, c'est un dortoir de huit couchettes. C'est l'association home 311 qui l'a aménagé. Il y a des tables, un coin détente, une salle de bain. Et surtout, de la chaleur. L'avantage de la remorque frigorifique, c'est qu'elle est parfaitement isolée.

Pour moi, c'est une villa" - Ahmed

C'est la première remorque installée. Home 311 avait présenté son premier camion terminé fin janvier. Et la ville de Nantes à été la première à s'y intéresser. 

 L'intérieur du camion, aménagé en huit couchettes
L'intérieur du camion, aménagé en huit couchettes © Radio France - Louis de Bergevin

"Il est arrivé vendredi à 14h. Le raccordement électrique a été fait le samedi matin. Le soir, les jeunes étaient dedans" explique Frédéric Tabary, le président de l'association Home 311. Et c'est peu de dire qu'ils sont à l'aise.

"Vous avez vu, ça sent le bois, c'est chaleureux, c'est agréable. Regardez, ils ont posé des livres sur une table, c'est plutôt bon signe. Quand on est à la rue, sur un carton, on y dépose pas ses livres" - Frédéric Tabary

Ahmed nous accueille en survêtement. Une serviette sur les épaules. Il est à l'aise ici. Mais avant de s'installer, il s'est fait surprendre "La première fois que je suis arrivé, j'ai vu le camion, j'étais découragé. Mais quand je suis rentré, j'étais sans voix" explique le jeune Ivoirien de 16 ans.

Ahmed, un habitant de la remorque, monte dans sa couchette
Ahmed, un habitant de la remorque, monte dans sa couchette © Radio France - Louis de Bergevin

Ils sont donc huit ici. Chacun leur couchette avec une prise, une lampe et un rideau, pour garder un peu d'intimité. Mais ce toit n'est qu'un tremplin pour eux. _"Parce que le plus dur c'est de sortir de la rue,_raconte Guy Maillet, le président de l'association Logement Fraternité. Mais pour éviter d'y retomber, il faut amener d'autres solutions".

L'intérieur du camion
L'intérieur du camion © Radio France - Louis de Bergevin

Alors, les prochaines remorques seront aménagées par des chantiers d'insertion. Pour insérer des personnes en difficultés. Et pour que le projet soit durable et solidaire jusqu'au bout. "On s'inscrit dans l'économie circulaire. On sait que ces caissons sont réformés au bout de 12 ans. Alors qu'ils sont en parfait état. _Les recycler pour ça, c'est une idée absolument géniale"_s'enthousiasme Guy Maillet.

La porte d'entrée
La porte d'entrée © Radio France - Louis de Bergevin

Dans quinze jours, un deuxième camion sera installé à Paris. Lyon en attend trois. Celui de Nantes, "ce n'est qu'une première étape, assure Frédéric Tabary. On a la possibilité de mettre 70 camions très rapidement à disposition."

Et pour ça, ils attendent les appels des villes... Et des donateurs. 8 camions sont déjà financés et peuvent être livrés rapidement. A terme, home 311 sera capable d'en sortir un par semaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess