Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Intermarché rationne ses promotions pour éviter toute cohue à Nice

mercredi 31 janvier 2018 à 16:44 Par Alexandre Plumey, France Bleu Azur

Après le Nutella, place aux couches-culottes. Intermarché poursuit ses promotions sur certains produits mais pour éviter les cohues, les enseignes niçoises rationnent les quantités. Désespoir chez les clients !

Certains clients étaient présents dès 8h devant l'enseigne pour récupérer un lot de couches.
Certains clients étaient présents dès 8h devant l'enseigne pour récupérer un lot de couches. © Radio France - Plumey

Nice, France

Pour attirer une nouvelle clientèle, le coup marketing d’Intermarché est réussi. En revanche pour satisfaire les habitués du magasin Saint-Roch, c'est un peu plus compliqué ! Ce mardi, parmi la cinquantaine de clients présents devant les grilles, tous n'ont en effet pas pu repartir avec le sésame à 70% de réduction : le paquet de couches-culottes à 7,18 euros au lieu de 23, 95 euros. 

Des promotions rationnées

Car la promotion a attiré bien plus que les habitués du quartier, que le magasin n'avait mis en vente qu'une dizaine de lots et qu'en plus un client ne pouvait en acheter qu'un seul.

Pour être servies, les familles les plus organisées envoyaient leurs enfants chercher les paquets. Logique, les bambins ont plus de facilité pour se faufiler sous la grille dès l'ouverture. Pour d'autres, la frustration était grande face à cette seule petite dizaine de paquets disponible et si vite partis. 

Et pour cause, afin d'éviter la pagaille des dernières semaines, les magasins rationnent les paquets chaque matin. 

Un paquet de couches par personne

C'est ainsi qu'une personne ne pouvait prendre qu'un seul paquet. Une barrière vite contournée par certains clients qui envoyaient plusieurs membres différents de leur famille.

Un engouement et une distribution que les dirigeants de l'enseigne n'ont pas souhaité commenter même après l'appel de Bruno Le Maire à ne pas renouveler ce type de promotion.

"Ils sont devant le magasin très tôt, ils courent et ne partagent rien"

"Le paquet à 7€ ça vaut le coup"