Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
DOSSIER : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : les opposants manifestent à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Plus de 4.000 personnes ont défilé dans les rues de Nîmes, ce vendredi 24 janvier, d'après l'intersyndicale et 2.000 selon la Préfecture du Gard. Une manifestation qui est partie du Jardin de la Fontaine en chanson. Des chants repris en chœur par les manifestants contre la réforme des retraites.

Après la manifestation aux flambeaux de jeudi soir, retour aux manifestations classiques à Nîmes. Alors que la réforme des retraites a été adoptée en conseil des ministres ce vendredi 24 janvier, les opposants à la réforme des retraites sont toujours dans la rue. Avec selon le gouvernement, plus de manifestants hier que le 16 janvier au niveau national. Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a même annoncé sauf inflexion du gouvernement, trois nouvelles journées de mobilisation la semaine prochaine avec un temps fort pour le 29 janvier, mercredi prochain. 

Une manifestation en chanson 

A Nîmes, 4 000 personnes ont manifesté d'après l'intersyndicale ce vendredi,et 2 000 manifestants selon la Préfecture du Gard. A Bagnols, ils étaient 350 manifestants dans la rue et 2 000 manifestant à Ales. Des manifestants qui font preuve d'imagination et d'originalité à chaque mobilisation. Avant le départ de la manifestation, depuis le jardin de la Fontaine à Nîmes, les manifestants ont dansé contre la réforme des retraites au niveau du cortège des enseignants.

Des dizaines de manifestants, des lycéens, des enseignants, des gilets jaunes et des retraités ont repris en chœur le "A cause de Macron". Une chanson chanté dans de nombreuses actions en France contre la réforme des retraites inspiré de la chanson "A caus'des garçons" de Laurence Heller et d'Hélène Bérard en 1987 puis reprise par Yelle en 2007.

A Nîmes, parmi ces chanteurs et chanteuses, Sophie, d'Attac, est heureuse d'y avoir participé : "On fait plus de choses pour stimuler, faire plus festif et mobiliser aussi les femmes qui sont plus touchées par la réforme des retraites. Il y a des cheminotes avec des enseignantes et on s'est lancé pour faire cette chorégraphie avec la fameuse chanson de. A chaque manifestation, il y a de plus en plus de femmes qui l'apprennent. C'est une façon de fédérer et de tenir sur la durée."

Les manifestants ont lancé la chanson "A cause de Macron"  - Radio France
Les manifestants ont lancé la chanson "A cause de Macron" © Radio France - Romane Porcon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu