Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Nîmes, les vendeurs de CBD se réjouissent d'un arrêté favorable de la justice

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La Cour de cassation a rendu un arrêté ce mercredi rendant impossible l'interdiction de commercialiser le CBD en France. Une décision claire, dans un secteur entouré de flou juridique, qui satisfait les vendeurs de CBD à Nîmes.

Matthieu Favant, dans son magasin de CBD Green Owl à Nîmes.
Matthieu Favant, dans son magasin de CBD Green Owl à Nîmes. © Radio France - Juliette Pierron

Vous en voyez peut-être de plus en plus autour de vous à Nîmes : des magasins de CBD. Trois lettres qui veulent dire Canabidiol, cette molécule aux vertus apaisantes présentes dans le cannabis .... à ne pas confondre avec le THC, là aussi une molécule présente dans le cannabis, mais qui est responsable de ses effets psychotropes et addictifs. Le CBD ne comporte pas de THC. L'augmentation du nombre de ces magasins peut interroger : est-ce vraiment légal ? La Cour de cassation vient de trancher : Oui, il est tout à fait possible de commercialiser du CBD en France. Une décision réjouissante pour les vendeurs de CBD comme Mathieu Favant, de la boutique Green Owl à Nîmes. 

"On a envie d'être au clair avec la loi, Que le cadre de notre travail soit défini parfaitement", explique le jeune homme. Parce que ces dernières années, ce cadre était un peu flou : les autorités françaises ont fait fermer administrativement plusieurs boutiques qui, elles, assuraient être légales, et techniquement ce n'est pas faux. 

La production et la vente des graines et de tiges de chanvre légale en France

En France, la vente et la production de CBD sont autorisées lorsque le taux de THC est inférieur à 0,2%. Une autorisation qui vaut uniquement pour l'usage des graines et des tiges. Pourtant, ce sont les fleurs qui sont les plus prisées, comme l'explique le gérant de la boutique : "Ça représente à peu près entre 60 et 70% de notre chiffre d'affaires... On ne peut pas prendre des fleurs françaises, on est obligés de se fournir en Suisse, en Italie pour la plupart de nos produits."   

C'est sur cette importation que la Cour de cassation, la plus haute juridiction française, devait se décider ce mercredi. Elle a été très claire : rien d'illégal dans le fait d'importer des produits à base de fleurs de chanvre en France. Car selon le principe de libre circulation des marchandises au sein de l'Union européenne, tout ce qui est produit légalement dans un état membre, peut être vendu dans un autre état membre.

Une satisfaction pour Matthieu Favant, même s'il pense que la loi française pourrait aller encore plus loin, par exemple en autorisant la production de fleurs de chanvre en France : "Dans un moment où l'agriculture française ne va pas très bien, moi _je serais fier de pouvoir présenter du chanvre qui a poussé dans le Gard, qui a poussé en Lozère_, j'en serais très content".

Une demande en pleine expansion et sans danger

En France, le CBD est un produit de plus en plus prisé : "Surtout dans une période comme celle-ci, les gens sont très stressés.  Après, je ne vends pas un médicament, prévient-il, _je ne suis pas pharmacien, je ne prescris pas. Mais ça peut aider les gens à se détendre et à supporter des douleurs importantes." E_t ce, sans danger affirme-t-il : "Ce qui est addictif dans le Cannabis, c'est le THC et nos produits en sont dépourvus. Le cannabis est une drogue, je suis totalement d'accord avec ça, mais le CBD c'est complétement différent."

Aujourd'hui, le marché du CBD est estimé à 200 millions d'euros en France, il devrait atteindre  le milliard d'euros d'ici 2023.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess