Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Brexit

A Obernai, la société britannique Loadhog ne craint pas le Brexit

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le Brexit ne fait pas peur à l'entreprise alsacienne Loadhog. Elle distribue de ce côté-ci de la Manche des caisses en plastique fabriquées en Grande-Bretagne. Son dirigeant s'attend à quelques formalités douanières supplémentaires mais préfère rester zen en attendant les premiers accords.

Le Brexit, un grand pas vers l'inconnu
Le Brexit, un grand pas vers l'inconnu © Maxppp - STEPHANIE LECOCQ

Le Brexit sera effectif ce vendredi 31 janvier 2020 à minuit. 

Beaucoup de questions restent en suspens. Quid, par exemple, des relations commerciales entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne ? On ne sait pas encore si la Grande-Bretagne va imposer des taxes aux marchandises de l'Union européenne qui entrent sur son territoire, ni à quelle hauteur. On ne sait pas non plus comment seront taxés les produits britanniques. 

Les contrôles douaniers seront très certainement renforcés, dans les deux sens. Cette période d'incertitude va durer plusieurs mois

Anticiper les évolutions

La société britannique Loadhog est implantée à Obernai depuis un an. Elle emploie 25 personnes. Cette SARL distribue des caisses réutilisables et des palettes en plastique conçues pour de grandes enseignes comme Carrefour, Décathlon ou Go Sport. 

Une activité en plein essor. L'unité alsacienne a connu un développement de 44% en 2019.  Ces contenants en plastique sont fabriqués à Sheffield, près de Manchester, puis acheminés en Alsace par camions. Ils sont ensuite livrés en Allemagne, en Belgique et dans tout l'hexagone.

"Wait and see ! "

"Rien n'est fait, on attend de voir ! ", le directeur français de Loadhog, à Obernai, observe le Brexit avec sérénité. Michel Barda s'attend à des formalités douanières un peu plus longues et donc à des retards d'acheminement, "mais tout ça se gère grâce à cette plateforme logistique de 1000 m² que nous avons créée à Obernai."

Pour le moment, Loadhog livre ses clients français en deux à trois semaines. Il faudra compter deux à trois jours supplémentaires si les formalités douanières se durcissent. Pas de quoi décourager les enseignes qui commandent ces contenants recyclables : "C'est à nous d'anticiper, d'anticiper juste de deux-trois jours", assure Michel Barda, "comme nous sommes connus pour nos délais de livraison très rapides, on ne se fait pas beaucoup de soucis."

Quant aux éventuelles futures taxes douanières, Michel Barda reconnaît qu'elles pourraient grignoter les marges de la société d'Obernai. Mais la SARL est en plein développement et son activité ne devrait pas en pâtir. Par ailleurs, ses clients continueront à recevoir des factures en euros.

Pour le moment, de son point de vue, le plus grand écueil entre l'Alsace et l'Angleterre, ce sont les transports et le manque de liaisons aériennes. Pas facile, en effet, depuis Obernai, de rendre visite aux collègues de la maison-mère, à Sheffield...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess