Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

PHOTOS - À Ocana, l'avenir incertain de l'entreprise de production de glaçons, confrontée aux inondations

-
Par , France Bleu RCFM

L'entreprise familiale de production de glaçons, basée à Ocana, a été lourdement touchée par le passage de la tempête Fabien. La crue de la rivière a ravagé une partie de la production. Les gérants et les employés se relèvent peu à peu et se questionnent sur l'avenir de l'entreprise.

Pendant la tempête Fabien et les inondations, l'eau est montée à 1 mètre dans les locaux de l'entreprise
Pendant la tempête Fabien et les inondations, l'eau est montée à 1 mètre dans les locaux de l'entreprise © Radio France - Lauriane Havard

Ocana, France

Des arbres arrachés et des bâtonnets de glace inutilisables, entassés devant l'entrée du hangar. Presque trois semaines après, le passage de la tempête Fabien est encore visible à Ocana, sur le site de cette entreprise de fabrication de glaçons fondée en 1926. Lors de la crue de la rivière, située juste en contre-bas des locaux, l'eau est montée à un mètre. 

Ravagés par la crue, les bâtonnets de glace vont être jetés - Radio France
Ravagés par la crue, les bâtonnets de glace vont être jetés © Radio France - Lauriane Havard
La rivière coule juste en contre-bas de l'entreprise de fabrication des glaçons - Radio France
La rivière coule juste en contre-bas de l'entreprise de fabrication des glaçons © Radio France - Lauriane Havard

Un site sensible et inondable

La rivière avait déjà fait quelques frayeurs aux gérants de l'entreprise mais le passage de la tempête Fabien "c'est du jamais vu" affirme Toussaint Muselli, le fondateur de cette Sarl. Cette fois, le cours d'eau était déchaîné et a dévasté une partie de la production. Désormais, plusieurs questions se posent. Est-il viable de rester sur ce site ? Les services de l'Etat vont-ils obliger les gérants et les employés à "déménager" ? Ou bien, y-a-t-il des solutions pour conserver les locaux tout en se protégeant des crues ? Toussaint et Alexandre Muselli, père et fils à la tête de l'entreprise familiale, restent dans le flou. 

Aujourd'hui je ne sais pas encore ce qu'on peut faire ! Ce qui est sûr, c'est qu'on ne va pas se laisser mourir

"Je veux bien bouger, détruire et reconstruire plus haut, mais encore faut-il que ce soit accepté" indique le fondateur. Par le passé, son fils, Alexandre, avait déjà proposé deux solutions : soit déplacer les locaux plus haut, soit construire une digue. Ces deux options ont été refusées par l'Etat. "Aujourd'hui je ne sais pas encore ce qu'on peut faire ! Ce qui est sûr c'est qu'on ne va pas se laisser mourir" lance Alexandre Muselli. De son côté, la préfecture de Corse indique que des groupes de travail ont été mis place pour mener une réflexion globale avec l'ensemble des acteurs. 

L'heure est encore au nettoyage dans les locaux de l'entreprise  - Radio France
L'heure est encore au nettoyage dans les locaux de l'entreprise © Radio France - Lauriane Havard

Reprise de la production

Le retour à la normale n'est pas encore optimal mais les gérants ont relancé la production de glaçons le plus rapidement possible. "Vous voyez, on est encore en train de nettoyer, remettre tout en ordre... Mais on a remis en route nos machines car il nous faut satisfaire notre clientèle !" explique Toussaint Muselli. Pour l'heure, ils estiment les pertes au minimum à 250 000 euros. Toutefois, la plupart des machines sont fonctionnelles et cela reste le plus important pour la famille Muselli ! La production peut ainsi être assurée. "C'est le plus urgent, c'est notre gagne-pain ! Pour le reste on verra, mais je ferai tout pour trouver des solutions et limiter les conséquences de ces inondations car on sait que cela risque de se reproduire"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu