Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Onnaing, l’usine Toyota rouvre ce mardi après plus d'un mois d'inactivité

-
Par , France Bleu Nord

Après plus d’un mois de fermeture à cause du confinement, l’usine automobile Toyota d'Onnaing, près de Valenciennes (Nord) reprend progressivement son activité à compter de ce mardi 21 avril. La production en tant que telle va redémarrer jeudi.

Dès l'arrivée sur le site, les employés doivent respecter de nouvelles mesures sanitaires.
Dès l'arrivée sur le site, les employés doivent respecter de nouvelles mesures sanitaires. © Radio France - Rémi Brancato

C’est la première usine automobile à reprendre sa production en France en cette période de confinement. L’usine Toyota d'Onnaing, près de Valenciennes, dans le Nord, rouvre ce mardi matin. La production, stoppée le 17 mars à cause du coronavirus, ne reprendra en tant que telle que jeudi.  

Après plus d’un mois au chômage technique, une petite partie des 4.500 salariés retrouvent donc le chemin du travail : ils sont entre 500 à 600 à embaucher ce mardi matin, des cadres principalement.

Seule une équipe reprend du service de 7 heures à 15 heures, au lieu de trois normalement. Jeudi, ils seront 1.100 au total sur le site.  

Gestes barrières et masques

Selon la direction de Toyota, les deux premières semaines seront surtout un temps d’adaptation aux nouveaux gestes barrières et aux protections des salariés mises en place dans l’usine. 

Dès leur arrivée sur le site, les employés doivent par exemple prendre leur température, enfiler un masque, et laver leurs mains au gel hydroalcoolique. 

En plein confinement, les employés doivent respecter des gestes barrières inédits.
En plein confinement, les employés doivent respecter des gestes barrières inédits. © Radio France - Rémi Brancato

“Si chaque personne respecte ces gestes barrière et analyse son poste de travail, alors on ne transmettra pas le coronavirus, assure Luciano Bondo, le président de Toyota France, qui promet au moins deux masques par jour pour chaque salarié, et des visières en plastique pour certains postes.  

Production divisée par vingt

En ce qui concerne la production, la reprise sera aussi progressive : d’abord une cinquantaine de voitures (Yaris) assemblée par jour contre 1.100 en temps normal, soit 20 fois moins.  

Ce temps d’adaptation rassure Thomas Mercier de la CDFT, le syndicat majoritaire dans l’usine qui a approuvé la reprise.  

“Reprendre plus tôt permet de ne pas mettre la santé des salariés à rude épreuve par la suite. La direction nous a garanti qu’avec nos efforts, on ne travaillera pas au mois d’août.” 

Les salariés qui présentent des symptômes sont invités à rentrer chez eux.
Les salariés qui présentent des symptômes sont invités à rentrer chez eux. © Radio France - Rémi Brancato

Les vacances sont donc sauvées, mais pour la CGT, minoritaire dans l'usine, il y a bel et bien un risque de contamination. 

“On est 4.500 dans l’usine, c’est deux fois plus que sur le porte-avion Charles-de-Gaulle, souligne Eric Pecqueur de la CGT. Sauf qu’on n’est pas en mer, on est immergés dans la population !” 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess