Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Orchies, un chien pour rompre l'isolement des personnes âgées

-
Par , France Bleu Nord

La municipalité d'Orchies a récemment signé une convention avec la SPA afin d'aider les personnes âgées à rompre l'isolement. L'idée ? Adopter un chien. Une première habitante en bénéficie depuis une semaine.

Aliette Delannoy et son chien Eris, accompagnés d'André Pluque, maire-adjoint à l'initiative de ce projet.
Aliette Delannoy et son chien Eris, accompagnés d'André Pluque, maire-adjoint à l'initiative de ce projet. © Radio France - Romain Dézèque

Aliette Delannoy, 78 ans, vit seule "depuis 32 ans". En octobre dernier, elle perd son chien et vit très mal les semaines qui suivent. Elle décide donc de contacter la mairie, qui vient de signer une convention avec la SPA de Marly, près de Valenciennes. Un partenariat qui permet aux seniors isolés d'adopter un chien.

Le chien comme vecteur social

Un projet né dans la tête d'André Pluque, maire-adjoint d'Orchies en charge du cadre de vie. "L'idée est de faire sortir ces personnes, les obliger à avoir un contact social grâce au chien", explique-t-il. Une fois le sujet discuté lors du conseil des sages, instance réunissant la mairie et les seniors, le maire Ludovic Rohart le valide immédiatement. "Je pense que le chien n'est pas comme l'homme, soumis à certaines conventions sociales, à l'importance de son identité et de son image, donc il va spontanément vers les gens et ça permet au maître de nouer des liens, des contacts afin de discuter."

La mairie finance les vaccins et assure un suivi

Aliette fut donc la première à profiter de ce programme. Elle vit depuis une semaine avec Éris, un croisé âgé de 5 ans. "J'ai rencontré des gens avec des enfants dernièrement, le chien était content, les enfants sont venus me voir et on a commencé à discuter un peu" raconte-t-elle. "Lorsque j'étais seule, je n'aimais pas marcher dans la rue. Avec le chien, ce n'est pas pareil..."

À Orchies, un chien pour rompre l'isolement des seniors

Pour convaincre les seniors, la ville d'Orchies fait son possible pour les rassurer. Les vaccins sont pris en charge, la mairie organise le suivi de l'adoption et en cas de souci de santé pour l'animal, c'est la SPA qui prend le relais. "Les maîtres n'ont pas à l'assumer, on récupère le chien et on l'emmène chez notre vétérinaire avec lequel on a un mandat sanitaire" explique Jeanne-Marie Binot, directrice de la SPA de Marly. "Pour nous c'est une action concrète qu'on aimerait poursuivre et étendre" ajoute-t-elle. La prise en charge est également valable lorsque le propriétaire part quelques jours loin de chez lui, qu'il connaît des problèmes de santé ou que la cohabitation fonctionne mal. 

À ce jour, trois autres habitants se sont signalés à la mairie dans le but d'adopter. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess