Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Orléans, la CGT manifeste devant Pôle Emploi pour dénoncer "une chasse aux chômeurs"

mardi 12 février 2019 à 17:17 Par Marie Roussel, France Bleu et France Bleu Orléans

Une trentaine de syndicalistes de la CGT et quelques chômeurs se sont mobilisés ce mardi 12 février devant Pôle Emploi, à Orléans. Ils protestent contre le durcissement des sanctions à l'égard des chômeurs, suite à un décret pris par le gouvernement en décembre 2018.

La CGT dénonce un durcissement des sanctions à l'égard des chômeurs.
La CGT dénonce un durcissement des sanctions à l'égard des chômeurs. - Pascal Sudre

Orléans, France

Les syndicalistes de la CGT du Loiret ont manifesté devant Pôle Emploi, à Orléans ce mardi 12 février en présence de quelques chômeurs. Tracts à la main, ils vont à la rencontre des demandeurs d'emplois pour leur expliquer ce qui a changé depuis le 30 décembre 2018 en matière de sanction à l'égard des chômeurs.

Des sanctions plus sévères qu'annoncées 

"Si vous ne répondez pas à ce qu'ils appellent une offre raisonnable d'emploi, vous pouvez être radié pendant un mois", explique le secrétaire départemental de la CGT Aurélio Ramiro à un jeune chômeur. Selon le décret pris par le gouvernement, un demandeur d'emploi qui ne se rend pas à un rendez-vous avec son conseiller est radié pendant un mois. Initialement, l'exécutif avait évoqué une durée de quinze jours. 

Autre exemple : si un demandeur d'emploi refuse une offre raisonnable d'emploi, son allocation est supprimée. Après une deuxième : il est radié pendant un mois. Au bout du troisième manquement, la radiation dure quatre mois. 

Ils nous découragent d'avance" - une chômeuse de 57 ans.

"Déjà il faut qu'ils me les fassent, leurs propositions", se désespère cette chômeuse de 57 ans. Constamment, on remet en cause les droits des chômeurs. C'est une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. Alors qu'on fait le nécessaire pour trouver un emploi. Ils nous découragent d'avance."

"Au lieu de s'attaquer à la relance de l'économie, on s'attaque aux chômeurs", s'indigne le secrétaire départemental de la CGT Aurélio Ramiro. La CGT qui dénonce également la future expérimentation de la région Centre Val de Loire en matière de contrôle sur les chômeurs. Au mois de mai ; les agences proposeront aux demandeurs d'emploi de remplir un journal de bord pour informer les conseillers de leurs démarches.