Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le dernier papetier français Papeco s'agrandit dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

C'est une usine qui tourne à plein régime depuis la mi-mars et le premier confinement : Papeco à Orval-sur-Sienne, dans le centre-Manche recycle les papiers des corbeilles de bureaux pour fabriquer draps d'examen médicaux, bobines de papiers, essuie-tout professionnels et papier toilette.

L'entreprise Papeco,  dernier papetier français, est basée à Orval-sur-Sienne.
L'entreprise Papeco, dernier papetier français, est basée à Orval-sur-Sienne. © Radio France - Lucie Thuillet

C'est le tout dernier papetier français :  Papeco, entreprise qui appartient à ses salariés depuis  les années 1990, poursuit son développement à Orval-sur-Sienne dans le Coutançais. Elle vient d'investir 10 millions d'euros pour agrandir l'usine construite en 2012. 

Une nouvelle ligne de production est en place depuis octobre. Elle permet d'absorber une partie de la hausse d'activité que connaît l'entreprise. Car depuis le mois de mars,  les lignes tournaient non stop 24h sur 24, 7 jours sur 7 :

A l'annonce du premier confinement, nous avons reçu en commande à peu près deux fois la capacité de production de notre usine. Beaucoup de draps d'examen pour le milieu hospitalier, des produits liés à l'hygiène dans les entreprises et aux nouveaux protocoles, du papier toilette aussi, explique Frédéric Miramont, directeur commercial.

La nouvelle ligne de production donne "un peu d'air" à l'entreprise car les commandes se sont multipliées avec la crise sanitaire et les confinements.
La nouvelle ligne de production donne "un peu d'air" à l'entreprise car les commandes se sont multipliées avec la crise sanitaire et les confinements. © Radio France - Lucie Thuillet

Le chiffre d'affaires du papetier, qui croit d'environ 5% par an, devrait d'augmenter de 10 à 12% cette année pour atteindre 15 millions d'euros.

Papeco compte actuellement 65 salariés permanents et une vingtaine d'intérimaires.

Papeco fabrique 7000 tonnes de papier recyclé par an. Ici, la pâte à papier.
Papeco fabrique 7000 tonnes de papier recyclé par an. Ici, la pâte à papier. © Radio France - Lucie Thuillet

Une spécialité : le papier recyclé

Le papetier fabrique 10.000 tonnes de papier par an, dont 7.000 à base de papier recyclé.  Il récupère et recycle exclusivement le papier jeté dans les corbeilles des bureaux, "récolté localement en Normandie et en Bretagne".

L'entreprise fait du papier recyclé avec les papiers collectés dans les corbeilles des bureaux en Normandie et en Bretagne.
L'entreprise fait du papier recyclé avec les papiers collectés dans les corbeilles des bureaux en Normandie et en Bretagne. © Radio France - Lucie Thuillet

L'entreprise fabrique des essuie-tout professionnels pour une quinzaine de secteurs différents : l'industrie, l'hôtellerie, l'agroalimentaire, l'automobile etc.

Les draps d'examen pour le milieu hospitalier représente 30% de la production en ce moment.

Le papier toilette, qui était la production d'origine de l'usine, est redevenu un des produits en forte croissance, là aussi dopé par les confinements.  Il représente environ 5% de la production de l'usine. 

L'entreprise Papeco fabrique notamment du papier toilette vendu sans emballage, à l'unité, dans les magasins de vrac.
L'entreprise Papeco fabrique notamment du papier toilette vendu sans emballage, à l'unité, dans les magasins de vrac. © Radio France - Lucie Thuillet

L'entreprise mise sur ses engagements environnementaux, poursuit Frédéric Miramont :

On est les seuls en France à savoir faire du papier recyclé dit "naturel". Nous ne recyclons que du papier de corbeille de bureau, qui est le papier le plus noble dans le papier recyclé et qui est collecté localement en Normandie et en Bretagne. On n'a pas besoin de faire du  blanchiement, pas de désencrage, pas d'utilisation de chlore.

Le papier toilette avec un écolabel, développé depuis 3 ans par Papeco, est vendu désormais dans plus de la moitié des 3000 magasins bio en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess