Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

À Pau, le Sporting Kafé, le café des sports du square Aragon, ferme à son tour

mercredi 4 octobre 2017 à 7:10 Par Alexandre Vau, France Bleu Béarn

Tenu depuis trois ans et demi par un professionnel du secteur Frédéric Sourd associé à l'ancien joueur de la Section paloise Alain Lagouarde connu sous le nom de Ska, le café des sports du square Aragon à Pau se retrouve à nouveau fermé.

Ouvert depuis trois ans et demi, le Ska a fermé ses portes à la fin de l'été
Ouvert depuis trois ans et demi, le Ska a fermé ses portes à la fin de l'été © Radio France - Alexandre Vau

Pau, France

Vous avez peut-être remarqué l'écriteau sur la devanture du Sporting Kafé à Pau : "fermeture pour congés annuels". Il a finalement été retiré en début de semaine. En fait, le café des sports du square Aragon, connu sous le nom de Ska, a bel et bien fermé. Après le fameux Black Bear de Robert Paparemborde, puis le Barroco pendant deux ans, seize mois après, l'établissement a été repris par Frédéric Sourd. Le propriétaire des murs Jean-Paul Gérard nous a confirmé que le contrat de location/gérance de trois ans, prolongé de six mois, n'a pas été reconduit.

"Le contrat de location/gérance n'a pas été reconduit", assure le propriétaire.

"Pourtant l'établissement tournait bien !"

Jean-Paul Gérard assure que l'établissement qui employait une dizaine de salariés "tournait bien avec 900.000 euros de chiffre d'affaire dès la première année, et une fréquentation en hausse de 30% sur le dernier exercice". France Bleu Béarn a essayé de joindre Frédéric Sourd, sans succès. Ce qui est certain, c'est que le loyer est cher dans ce quartier. La location était élevée même si elle reste proportionnelle au chiffre d'affaire. Et puis, il faut dire qu'à Pau, ce n'est pas la seule affaire en difficulté en centre-ville. Il y a certainement aussi d'autres raisons.

► Le propriétaire des lieux Jean-Paul Gérard assure "avoir déjà d'autres projets". Sans en dire plus pour l'instant.