Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

À quoi s'attendre pour la grève de mardi en Béarn et en Bigorre ?

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Béarn

Une nouvelle journée de grève est prévue ce mardi, contre la réforme des retraites. Après la forte mobilisation de jeudi dernier en Béarn et en Bigorre, les syndicats annoncent le programme de mardi.

Jeudi 5 décembre, plus de 10.000 personnes ont manifesté à Pau.
Jeudi 5 décembre, plus de 10.000 personnes ont manifesté à Pau. © Maxppp - Quentin TOP

Pau, France

Et rebelote ! La forte mobilisation du jeudi 5 décembre en Béarn et en Bigorre a encouragé les syndicats à reprogrammer une journée de grève ce mardi 10 décembre. La manifestation partira à 10 heures de la Bourse du travail à Tarbes, puis à 10h30 de la place de Verdun à Pau. La première journée de mobilisation avait été exceptionnelle, selon les syndicats. Plus de 10.000 personnes à Pau, environ 8.000 à Tarbes, sans compter les rassemblements du week-end.

De nombreuses professions attendues

Comme la semaine dernière, la mobilisation devrait rassembler les secteurs public et privé. De nombreuses professions devraient être représentées, comme les cheminots, les employés d'EDF ou du BTP. 

Les enseignants, également, sont attendus dans les cortèges. Ils étaient nombreux à faire grève jeudi (70% dans le premier degré, 60% dans les collèges et les lycées). Vendredi, encore, des professeurs faisaient grève, comme au lycée Saint-Cricq à Pau.

Des écoles fermées

La mobilisation entraîne des fermetures d'écoles. Dès ce lundi, les syndicats ont annoncé des écoles fermées à Mourenx, à Oloron ou à Pau

Voici le détail pour les écoles de Pau :

Ecole des 4 coins du Monde : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir fermé, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole Arc-en-ciel : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir fermé, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole Bosquet : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir fermé, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole Bouillerce : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir ouvert, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole du Buisson : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir ouvert.

Ecole Curie : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir fermé, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole des Fleurs : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir ouvert, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole Henri IV : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir ouvert.

Ecole de l’Hippodrome : accueil du matin ouvert, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir ouvert.

Ecole Lapuyade : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir ouvert.

Ecole des Lauriers : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir ouvert.

Ecole Lavigne : accueil du matin ouvert, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir ouvert, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole des Lilas : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir ouvert.

Ecole Marancy : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir fermé, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole Marca : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir ouvert, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole Nandina-Park : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir fermé, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole Phoebus : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir fermé, mise en place du service minimum d’accueil durant le temps scolaire.

Ecole Sarrailh : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir fermé.

Ecole Say : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir fermé.

Ecole Trianon : pas d’accueil du matin, pique-nique assuré par les parents, accueil du soir fermé.

Les syndicats veulent faire durer la mobilisation, à l'image de ce que font les gilets jaunes depuis plus d'un an. Mais ils attendent les annonces du Premier ministre ce mercredi. Edouard Philippe doit présenter les détails de la réforme. Le même jour, les syndicats devraient voter pour ou contre la reconduction du mouvement. Si la grève se poursuit, la prochaine journée de mobilisation sera jeudi

Les perturbations continuent à la SNCF, les bus Idélis circulent normalement à Pau

Dans la continuité du week-end, le trafic des trains reste perturbé ce lundi en région Nouvelle-Aquitaine. La SNCF prévoit 44% du trafic assuré sur les TER, soit 26 trains régionaux en circulation. Exemple : entre Pau et Bayonne, il n'y a que des bus, comme entre Pau et Bedous. Des perturbations aussi en région Occitanie, avec aucun TER entre Pau et Toulouse, seulement des bus à partir de Lourdes. Pour les TGV, trois allers-retours sur quatre assurés entre Bordeaux et Paris, ainsi qu'un aller-retour Ouigo.

Les bus Idélis circuleront normalement ce mardi dans l'agglomération paloise. Pourtant le 5 décembre dernier il y avait eu près de 56% de grévistes. Mais cette fois, l'appel à la grève a été lancé trop tard pour que les conducteurs puissent se déclarer grévistes dans les règles de l'entreprise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu