Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement après le 2 juin : réactions en Savoie et Haute-Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Salles de sport, campings, piscines, bars, restaurants, théâtres ou un peu plus tard cinémas... La phase 2 du déconfinement fait des heureux et aussi des angoisses en Savoie et en Haute-Savoie. Et des oubliés : les casinos et les discothèques.

Du Plexis dans la salle de sports de Voglans
Du Plexis dans la salle de sports de Voglans - DR

Outre les bars et les restaurants, il y a tous les heureux qui voient le bout du tunnel des le 2 juin, après les annonces du Premier Ministre Edouard Philippe.

Salles de sports avec des conditions drastiques

Sueur et promiscuité leur faisaient redouter le pire. Dès mardi, les salles de sports renfilent le short comme à Voglans chez "Infini gym" gérée par Arnaud. "C'est une bonne chose, on va pouvoir accueillir nos 800 adhérents dans des conditions un peu plus normales". Depuis le 11 mai, le club dispensait des cours sur le parking. 

La salle ne sera pas comme avant. Pas de douches, du Plexiglas entre les tapis roulants, des machines écartées, parcours fléché dans la salle. La salle d’Arnaud, par rapport à d'autres petites structures exiguës va s’en sortir avec ses 700 m2.

Campings encore dans le flou

Ca va redémarrer également dans les campings dès le 2 juin. A La Thuile, autour du lac d’Annecy, le camping "L'idéal" a quatre étoiles, 300 places et autant de questions encore en suspend comme l'explique sa gérante Séverine Monrozier : "La date est une bonne chose. Après, c'est le grand flou. On attend d'avoir des éclaircissements d'ici mardi. Quelle capacité d'accueil ? Faut-il laisser les mobile-home vacants entre deux clients ? Doit-on embaucher pour le nettoyage si on doit désinfecter en permanence ? A quelles animations a-t'on droit ? On doit se préparer."

"La date, c'est bien. Mais on est dans le flou sur les mesures." - Séverine Monrozier gérante de camping à Annecy

Les annulations commençaient à s'accumuler pour l'été. Séverine espère que l'annonce du gouvernement va inverser la tendance. "La clientèle étrangère annule. Juin est sacrifié. On espère une embellie pour la suite."

La reprise sera très progressive. Question de confiance. "On a rajouté des bornes de gel et de savon. On sait qu'il faudra écarter les transats d'un mètre à la piscine. On en mettra deux fois moins. On s'est préparé mais à cause de toutes ces questions, je ne pense pas qu'il y aura du monde au portail le matin du 2 juin. Car la clientèle se pose aussi beaucoup de questions. On communique avec elle."  

Piscine sur réservation 

Sans aucun doute, il y aura la queue devant les piscines. La toute neuve de Chambéry n'ouvrira pas avant mi-juin, le temps de faire valider son protocole par le préfet de Savoie. Xavier Dullin, le président de Grand Chambéry explique que ce sera uniquement sur réservation d’un créneau de deux heures. "Si c'est complet, on retente sa chance pour le lendemain avec l'application Simpl'ici déjà en service."

Avec 200 usagers maximum en même temps, la jauge sera très réduite. La capacité est divisée par deux. Pas de douche, un vestiaire sur deux, et une consigne commune avec gardiennage, pas de casier individuel.

La culture à nouveau disponible au compte-goutte

Le monde de la culture attendait ces précisions vitales, même si dans les théâtres par exemple les saisons sont finies.

Les cinémas vont rouvrir le 22 juin, mais avec quels films à l’affiche ? C’est la grande question et les négociations débutent avec les distributeurs. La réouverture est déjà une grande joie au Ciné Pathé de Chambéry dirigée par Sylvia Sacchetto. "Ah oui, c'est super ! On espérait au mieux début juillet. On est prêts. On avait commandé les masques, le gel et les Plexiglas pour les caisses." 

"Si on ne peut utiliser qu'un fauteuil sur deux, nous allons avoir un déficit énorme." - Salvatore Garcia Bonlieu Scène Nationale

Même avec un fauteuil sur deux, redémarrer était l’urgence. Quand on écoute les uns et les autres, on a l’impression que le plus dur commence avec des mesures barrières non seulement contraignantes mais qui parfois sacrifient la rentabilité fragile. Témoin sur Annecy, Bonlieu Scène Nationale dont Salvatore Garcia est le directeur. "Si à la rentrée, on doit continuer avec un fauteuil sur deux par exemple, nous allons avoir un déficit énorme. Ce n'est pas viable si on ne peut pas remplir la grande salle avec les spectacle que nous avons déjà programmé. Sauf si on a des aides, un accompagnement substantiel."

Ne boudons pas notre plaisir quand même, car grâce à ce déconfinement Annecy Paysage aura bien lieu début juillet. Balade culturelle avec une cinquantaine d’artistes et bien sûr moins de monde, des spectateurs plus espacés, la fameuse distanciation physique.

Les oubliés : discothèques et casinos

Les discothèques étaient pessimistes et elles avaient raison de l'être. Aucune perspective. Plus étonnant est l'oubli des casinos. Christophe Guérin est "atterré". Le directeur général du Casino Grand Cercle et du Poker Ball d’Aix-les-Bains les bains ne comprend que les casinos soient classés comme des discothèques. "On a 1.000 m2 de surface. On avait écarté les machines, investi dans les protections. Tout était prêt. S'il y a bien un endroit où l'on peut faire respecter la distanciation physique, c'est chez nous, dans les casinos. On subit. On ne comprend pas." 

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess