Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Reuilly, le coup d'envoi des vendanges est donné avec plus de deux semaines d'avance

-
Par , France Bleu Berry

Premiers coups de sécateurs ce vendredi 21 août pour une trentaine de domaines viticoles de l'appellation Reuilly. Des vendanges rarement aussi précoces.

Des vignes à Reuilly (36)
Des vignes à Reuilly (36) © Radio France - Michel Benoit

En général, à Reuilly, on entend les premiers coups de sécateurs entre le 5 et le 15 septembre. Mais cette année, les vendanges commencent beaucoup plus tôt, avec au moins deux semaines d'avance. Elles débutent ce vendredi 21 août pour le Pinot Gris. Et le coup d'envoi sera donné mercredi 26 août pour le Pinot Noir et le Sauvignon. "C'est historique. Vendanger au mois d'août, ça n'arrive presque pas jamais. La dernière fois, c'était en 2003 et les vendanges avaient débuté le 30 août. On a encore quelques jours d'avance", précise Virginie Bigonneau, présidente du syndicat viticole de Reuilly.

Un millésime prometteur en 2020

En 2011, le ban des vendanges, c'était le 29 août. Mais sur le terrain, les viticulteurs avaient attendu quelques jours avant de travailler dans les vignes. Alors que cette année, on va ramasser le raisin tout de suite. La météo est propice. Elle est globalement favorable depuis le début de l'année. "On a eu un printemps sec et ensoleillé. C'est à ce moment-là que la vigne a pris de l'avance", poursuit Virginie Bigonneau. La présidente du syndicat viticole de Reuilly est confiante : le millésime 2020 est prometteur sur le plan qualitatif. "La vigne est belle, les raisins sont jolis. On espère de belles vendanges", ajoute-t-elle.

L'épisode de canicule à la mi-août n'a pas eu vraiment d'impact. "On a quelques grains qui ont subi la chaleur et les températures un peu excessives. Mais pour l'instant, ça va", explique Virginie Bigonneau. Il est encore un peu tôt pour avoir une idée des rendements. Mais comme depuis plusieurs années, la situation ne devrait pas être exceptionnelle. "La dernière fois qu'on a vendangé aussi tôt, c'était avec la canicule de 2003. La qualité de la récolte était beaucoup moins bonne que ce qui s'annonce pour 2020. On aura une belle maturité, alors qu'en 2003, on était sur une récolte grillée et complètement desséchée", souligne Nathalie Lafond, directrice du domaine Claude Lafond à Reuilly.

On a limité la casse parce que la grosse période de chaud a duré trois-quatre jours avec des températures très élevées et un soleil brûlant et puis on a eu 15mm d'eau

La sécheresse, c'est une réalité météorologique à laquelle les viticulteurs doivent désormais s'habituer. "Si on regarde depuis 2016, on a une sécheresse très prononcée en juillet-août. On n'avait pas ça avant, ce n'était pas notre problématique principale. À part subir, on ne peut pas faire grand-chose. On essaie de garder un peu de feuillage dans les vignes pour protéger les raisins d'un coup de soleil. Mais quand la vigne a soif, elle perd son feuillage", poursuit Nathalie Lafond. Le réchauffement climatique affecte directement les rendements. "Ça a un effet immédiat. Ça peut aller entre -30 et -60%", conclut Nathalie Lafond.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess