Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Roscoff et Saint-Malo, des douaniers supplémentaires attendus pour faire face à un Brexit sans accord

jeudi 14 février 2019 à 6:31 Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique et France Bleu

Des douaniers supplémentaires sont attendus à Roscoff et à Saint-Malo pour faire face à un éventuel Brexit "dur". Selon le syndicat CFDT, huit douaniers seraient affectés à Roscoff et six à Saint-Malo.

Des effectifs supplémentaires attendus à Roscoff et Saint Malo
Des effectifs supplémentaires attendus à Roscoff et Saint Malo © Radio France - Matthieu Darriet

Roscoff, France

L'hypothèse d'un Brexit "dur", le 29 mars prochain, devient de plus en plus plausible et les services de l'Etat s'y préparent. Notamment dans les ports bretons. La direction régionale des douanes n'a pas encore communiqué son dispositif. Mais selon la déléguée régionale CFDT Karine Lecarpentier, interrogée par France Bleu, six douaniers supplémentaires seront recrutés à Saint-Malo. Ils sont actuellement une quinzaine. Huit agents supplémentaires sont prévus à Roscoff pour conforter la trentaine de douaniers en poste.

"Ce n'est pas certain que ce soit suffisant" selon la CFDT

"L'administration des douanes a anticipé certains besoins mais elle travaille dans le flou, de sorte que la CFDT ne sait pas si ces effectifs supplémentaires vont être suffisants" précise Karine Lecarpentier.  

Les locaux et les aires de contrôle sont à repenser

Il faut aussi changer les infrastructures portuaires : les locaux et les aires pour contrôler les camions et les voyageurs. "Ces infrastructures sont de la compétence des chambres de commerce et du Conseil régional" poursuit Karine Lecarpentier. "C'est une nouvelle façon de repenser les contrôles des formalités douanières."