Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Saint-Just-Malmont, le retour très discret du fil élastique

Ce n'est pas (encore) de la production et pour l'instant de la recherche et développement : à Saint-Just-Malmont (Haute-Loire) un petit groupe d'industriels et d'ingénieurs essaie de mettre au point un fil élastique qui permettrait de faire un masque jetable totalement français.

L'ancienne usine où ingénieurs et industriels essaient de mettre au point leur fil élastique.
L'ancienne usine où ingénieurs et industriels essaient de mettre au point leur fil élastique. © Radio France - ER

Depuis plusieurs semaines, les riverains avaient bien remarqué des allées et venues dans cette usine officiellement fermée de Saint-Just-Malmont (Haute-Loire), les voitures que l'on préfère garer à l’intérieur mais aussi un bruit de fond, celui de machines. Ça n'avait pas échappé non plus à quelques anciens de Cheynet et Fils, le fabricant d'élastique pour sous-vêtements liquidé au printemps 2019. D'autant que l'un d'entre eux est même sûr d'avoir aperçu son ex-patron. 

"J'ai entendu que l'État importait un milliard de masques en Chine. Et ça je ne peux pas le supporter", Grégoire Giraud

Relancer une filière totalement française du masque jetable

Et effectivement Grégoire Giraud y est venu. Il a opté pour ce site altiligérien "disponible" parce qu'il voulait de la discrétion pour son projet. Tout a commencé quand l'Etat cherchait à palier la pénurie de masques jetables en annonçant la commande d'un milliard de masques à la Chine au plus fort de la crise du coronavirus. "_Ça, je ne peux pas le supporte_r", confie Grégoire Giraud, PDG de Berthéas, le fabricant de tissus élastique médical (stéphanois à l'origine et désormais installé sur Stelytec à Saint-Chamond). Et l'entrepreneur d'expliquer comment il a alors rappelé un ancien directeur technique de Cheynet et Fils parti à la retraite ainsi que d'autres hommes pour qu'ils mettent au point un fil élastique qui puisse supporter des grosses cadences sur des chaines très automatisées. 

L'objectif étant de produire au même rythme que la concurrence asiatique afin de participer à la relance d'une filière de fabrication de masque jetable intégralement française, c'est-à-dire que tous les composants soient bien produits dans l'Hexagone. Cette filière était encore sur pied du temps de la grippe aviaire à la fin de la décennie 2000, rappelle Grégoire Giraud, avant que les usines ferment à cause de la chute des commandes publiques et d'une absence de politique de stockage, tandis que l'Asie produisait ces masques chirurgicaux à un coût très bas. Il estime que la qualité et le confort de l'élastique français compenseront la petite différence de coût restante.

Une production finale en Auvergne Rhône-Alpes d'ici la fin de l'année

L'entrepreneur explique d'ailleurs qu'il se situe complètement "après la bataille contre le Covid-19" car les besoins du secteur médical sont structurelement très importants. Ce programme de recherche et développement entamé début avril se fait en partenariat avec un fabricant de machines basé à Villars. Et c'est de l'élastique issu de ces essais qui s'est vendu à petits prix notamment dans la plaine du Forez. 

Grégoire Giraud table sur un lancement de la production d'ici la fin de l'année, en Auvergne Rhône-Alpes, au sein d'une unité qui pourrait employer une dizaine de personnes.

________________________________________________   France Bleu est à vos côtés pour vous accompagner pendant le déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise ou un secteur emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu