Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Saint-Lô, une filiale d'Easybike placée en redressement judiciaire

-
Par , France Bleu Cotentin

Mobiky Tech, filiale d'Easybike, fait l'objet d'une procédure au tribunal de commerce de Coutances depuis le 25 juin. Une période d'observation de 6 mois renouvelable a été décidé. L'entreprise qui fabrique des vélos électriques pliants à Saint-Lô emploie aujourd'hui une soixantaine de personnes.

L'entreprise Easybike qui possède à 100 % Mobiky Tech, avait connu des difficultés à l'été 2018
L'entreprise Easybike qui possède à 100 % Mobiky Tech, avait connu des difficultés à l'été 2018 © Maxppp - Alain DELPEY/MAXPPP - FRANCE, ILE DE FRANCE, LE BOURGET l

Saint-Lô, France

L'entreprise Mobiky Tech  est implantée à Saint-Lô depuis neuf ans. En 2013, elle avait été vendue à Easybike, qui fabrique des vélos électriques

Easybike qui a déjà connu des fragilités il y a quelques mois, à l'été 2018, Saint-Lô agglo, propriétaire du bâtiment où est installé Easybike, avait dû étaler les loyers pour aider l'entreprise en difficultés. Il reste aujourd'hui quelques dettes envers Saint-Lô Agglo et l'URSSAF, pour un total  de 300 000 euros,  

Rien ne significatif assure Gilles Quinquennel le président de Saint-Lô agglo, confiant dans le marché du vélo électrique , en pleine expansion. 

"Cette période de 6 mois peut aussi permettra d'assainir la situation, dit l'élu, pas très inquiet, alors que l'activité peut se poursuivre et que l'emploi n'est pas touché.

Le PDG d'Easybike rassurant

Ces difficultés sont donc conjoncturelles mais pas structurelles dit le patron d'Easybike, Grégory Trébaol. Alors que l'entreprise est en plein développement et qu'il n'y a aucun impact sur l'emploi. Les embauches d'ailleurs continuent 

Mobiky Tech, qui employait 25 personnes en fin d'année 2018, en emploie aujourd'hui une soixantaine et une dizaine d'embauches sont encore prévues d'ici septembre. "On relativise, ça reste un impact qu'on essaie de traiter mais c'est bien un redressement, et pas une liquidation.  On a démontré le potentiel de l'entreprise. La société produisait  60 vélos l'an dernier, elle va en produire 60000

On produit tous les jours entre 200 et 250 vélos. Le plan de recrutement se poursuit, et les CDD sont gardés. "

Easybike qui compte beaucoup sur l'export notamment vers l'Allemagne, la Belgique ou encore les Etats-Unis.

Easybike commercialise les marques Easybike, Matra et Solex. Elle est installée dans un bâtiment de 4000 mètres carrés sur la zone Neptune 2, bâtiment financé par Saint-Lô agglo pour 3,6 millions d'euros. L'entreprise à terme doit devenir propriétaire des lieux.