Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Sainte-Feyre, la boucherie Caro n'est pas près de fermer

mardi 3 juillet 2018 à 20:15 Par Solène Cressant, France Bleu Creuse

On parle souvent de ces commerces qui ferment dans les centres-villes. Mais il en a d'autres qui perdurent. C'est le cas de la boucherie Caro à Sainte-Feyre : le patron passe la main à son salarié et va s'occuper de former des jeunes bouchers.

Vincent Gosset, le nouveau patron (à gauche), va cohabiter encore quelque temps avec Patrice Caro, l'ancien propriétaire.
Vincent Gosset, le nouveau patron (à gauche), va cohabiter encore quelque temps avec Patrice Caro, l'ancien propriétaire. © Radio France - Solène Cressant.

Sainte-Feyre, France

C'est presque devenu un luxe d'avoir son boucher pas loin de chez soi. Dans la Creuse, une vingtaine de boucheries ont fermé en 10 ans. Mais à Sainte-Feyre, celle de Patrice Caro a encore de beaux jours devant elle. Le patron cède le commerce à son salarié. Mais à part le nom du propriétaire, rien ne va vraiment changer.

"Il a posé les clefs sur le comptoir et m'a dit : Si tu veux, c'est à toi" - Vincent Gosset, nouveau propriétaire de la boucherie Caro.

"Je laisse le bébé à Vincent", confie Patrice Caro, désormais ex-directeur de l'entreprise. Pendant deux ans, il a formé son salarié pour lui succéder. "C'était quasiment conclu le jour où on s'est rencontré", explique Vincent Gosset. "Il a posé les clefs sur le comptoir et m'a dit : Si tu veux, c'est à toi." La vente de la boucherie a été officialisée il y a quelques jours. Pas "sans un petit pincement au cœur"selon Patrice Caro. "Mais quand on arrive à un certain âge, en fin de carrière, il faut se dire "On fait quoi ? " Il faut savoir former pour qu'un commerce reste dans le village."

Conserver "des traditions de travail"

Ce sera bien le cas, à la grande fierté de Vincent Gosset. "Ce sont aussi nos méthodes de travail qui vont perdurer. On a mis des choses en place avec Patrice, des partenariats avec des agriculteurs, il faut que ça continue ce genre de trucs", ajoute le nouveau patron. "L'idée, c'est de conserver des traditions de travail.

Appuyé sur le billot, Patrice acquiesce. N'allez pas lui parler de retraite ! Il va rester encore un ou deux ans dans les murs pour soutenir son successeur, mais aussi pour s'occuper de la formation des jeunes, afin que les boucheries comme la sienne ne ferment jamais.