Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

À Sautron, ils gagnent leur pain en recyclant celui qui est rassis

-
Par , France Bleu Loire Océan

L'association Pain contre la faim et l'atelier d'insertion Bara'mel travaillent conjointement pour collecter le pain et les viennoiseries rassis de l'agglomération nantaise et ensuite les transformer en chapelure pour animaux. 90 tonnes ont encore été collectées au mois de juillet.

Sautron, France

Ils donnent une deuxième vie au pain et aux viennoiseries rassis de 285 boulangeries et supermarchés de l'agglomération nantaise. À Sautron, l'association Pain contre la faim et l'atelier d'insertion Bara'Mel travaillent ensemble pour collecter ces baguettes et ces croissants devenus trop secs et les transformer en chapelure pour les animaux. 

En 2018, 1.012 tonnes de pain et de viennoiseries ont été récupérés

Rien qu'au mois de juillet, 90 tonnes de produits ont été collectés. Sur l'ensemble de l'année dernière, ça fait 1.012 tonnes, soit l'équivalent de 4 millions de baguettes, la distance entre Nantes et Le Caire ! 

Pain contre la faim collecte les invendus des boulangeries et des supermarchés de l'agglomération nantaise - Radio France
Pain contre la faim collecte les invendus des boulangeries et des supermarchés de l'agglomération nantaise © Radio France - Marion Fersing

"Sans nous, tout serait jeté"

"Sans nous, les supermarchés et les boulangeries jetteraient tout ce pain", explique Antoine Sorin, le président de Pain contre la faim. "Il n'est pas rare que sur une seule tournée de ramassage du pain dans les grandes surfaces, nous récoltions 500 kilos de pain".

"Nous en faisons de la chapelure qui sert ensuite à nourrir des animaux d'élevage"

Ces baguettes, ces boules, ces pains aux céréales, ces pains de mie et ces brioches sont collectés par l'atelier d'insertion Bara'Mel dont Rozen Le Pavic est la responsable. "Nous le coupons, nous le séchons et nous le broyons pour faire de la mouture. C'est en fait une sorte de chapelure, de farine que nous revendons ensuite au groupe agroalimentaire Terrena qui s'en sert pour fabriquer des aliments pour les animaux en la mélangeant à d'autres ingrédients". Une partie du pain est aussi revendue à une exploitation agricole de Rouans pour nourrir ses cochons.

Le pain est coupé, séché, puis transformé en une sorte de chapelure - Radio France
Le pain est coupé, séché, puis transformé en une sorte de chapelure © Radio France - Marion Fersing

"Nous faisons travailler en insertion entre 50 et 70 personnes par an"

Ça évite donc le gaspillage et, en plus, ça donne du travail à des gens qui en ont besoin. "On a 32 salariés ici en insertion, dont 60% de femmes. Sur l'année, on accueille entre 50 et 70 personnes et elles restent entre quatre mois et deux ans", explique Rozen Le Pavic. "Ce sont des demandeurs d'emplois de longue durée, des bénéficiaires du RSA, des jeunes sans qualification... de 18 à 60 ans et de toutes nationalités. Certains ont des problèmes de maîtrise de la langue française, pour d'autres ce sont des soucis de mobilité, pour d'autre, c'est une absence d'activité depuis de nombreuses années ce qui fait qu'il faut reprendre un rythme : se lever le matin, être à l'heure, respecter les consignes, avoir un cadre de travail, une posture debout..." Et ça marche, environ 40% des personnes qui passent par l'atelier Baramel trouvent ensuite du travail dans une entreprise classique. 

L'association Pain contre la faim cherche des bénévoles. Contact : paincontrelafaim44@gmail.com