Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Strasbourg, un manifestation pour défendre les urgences

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le personnel des urgences des Hôpitaux universitaires de Strasbourg a manifesté ce jeudi dans la capitale alsacienne. Il réclame l'ouverture d'une centaine de lits supplémentaires, pour désengorger les urgences. Il a reçu le soutien d'une poignée de gilets jaunes.

Manifestation de défense des urgences aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg
Manifestation de défense des urgences aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg © Radio France - Corinne Fugler

Strasbourg, France

Le personnel des urgences des Hôpitaux universitaires de Strasbourg s'est rassemblé ce jeudi 20 juin devant ce service, en centre-ville, à l'appel de trois syndicats, FO, la CGT et la CFTC. Il a reçu le soutien de collègues venus d'autres services des HUS et d'une dizaine de "gilets jaunes".

Une délégation a été reçue en fin de matinée à l'ARS, l'agence régionale de santé. 

Les agents des HUS réclament l'ouverture d'une centaine de lits supplémentaires, dans les différents services de l'hôpital, pour désengorger les urgences. En effet, un certain nombre de malades patientent aux urgences faute de lits en aval, dans les services censés les prendre en charge. 

Recréer des lits à l'hôpital

Ils attendent "parfois pendant des heures sur des brancards, dans des conditions d'insécurité quand même", témoigne Manon, infirmière aux urgences depuis sept ans, "on a des personnes âgées qui restent pendant 24 heures en attendant une place, des gens qu'on fait rentrer à domicile alors qu'ils ne devraient pas, juste parce qu'on a pas de lits et qu'on préfère qu'ils dorment à la maison en attendant une hospitalisation ultérieure, plutôt que de dormir sur des brancards!"

Manon est infirmière aux urgences à Strasbourg

130 services d'urgence sont en grève en France, selon le collectif Inter-Urgences. Le collectif réclame davantage de moyens pour faire face à une activité qui a doublé en vingt ans.