Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

À Toulouse, les cafés et les restaurants veulent se déconfiner avec des terrasses élargies

-
Par , France Bleu Occitanie

Les cafés et restaurants devraient pouvoir rouvrir à partir de la semaine prochaine. À Toulouse, la mairie et tous ces commerces réfléchissent déjà à élargir les terrasses pour les aider à accueillir plus de monde.

-
- © Radio France - Marius Delaunay

C'est un cheval de bataille que la mairie comme les restaurateurs mènent de concert depuis des semaines à Toulouse. Pour surmonter la crise liée à plusieurs mois de confinement, les restaurants pourraient bien étendre leurs terrasses sur l'espace public, à savoir sur des trottoirs, des voies semi-piétonnes ou encore des places qui étaient encore inutilisées. 

Le double de terrasse

En attendant les annonces du gouvernement sur la réouverture et le protocole sanitaire à suivre, les restaurateurs tentent déjà de s'organiser et de visualiser une nouvelle terrasse. Pour Olivier Bouscatel qui gère entre autres la brasserie Les Illustres sous les arcades du Capitole, cela voudrait dire "traverser la rue et installer des tables et des chaises directement sur la grande place".  

En suivant les nouvelles mesures sanitaires strictes qui demandent un espacement d'au moins un mètre entre chaque table, il faudrait donc au moins le double de la terrasse habituelle de sa brasserie pour qu'Olivier Bouscatel puisse reprendre son activité comme avant. Et même si la brasserie a au moins l'avantage d'avoir la grande place du Capitole en face, c'est loin d'être le cas pour tout le monde. 

À chaque terrasse sa vérité — Olivier Bouscatel

Romain Pecqueret et Christophe Baron sont tous les deux associés et gèrent plusieurs établissements, la plupart dans le centre-ville de Toulouse. Difficile pour l'instant pour eux de se prononcer sur une réouverture, d'autant plus avec des terrasses forcément réduites.

Un de leurs établissements, l'Alimentation l'épicerie est par exemple situé place de la Bourse en plein cœur de Toulouse. Ils voient mal comment agrandir encore un peu plus leur terrasse dans un espace déjà assez restreint. Et le problème devrait se poser pour beaucoup d'autres établissements du centre-ville. 

Un déconfinement harmonisé

Plusieurs associations de riverains du centre-ville de Toulouse souhaitent aussi que l'extension des terrasses soit contrôlée. Elles ne sont pas contre le principe, mais elles craignent surtout pour le respect des règles sanitaires dans des endroits restreints, comme la rue des Filatiers ou une nouvelle fois la place de la Bourse.

" Ce qui prime c'est l'aspect sanitaire, il faut que tout soit réfléchi" — François Pechméja

L'association Bien Vivre à Toulouse, par la voix de son président François Pechméja, veut que "tout soit réfléchi de concert avec les syndicats cafetiers hôteliers, la mairie, les opposants à la mairie parce que si demain on arrive à un compromis il faudrait pas qu'il soit caduc quelques jours plus tard selon le résultats des élections". L'association qui regroupe des riverains, des habitants de toute la ville et des cafetiers demande par exemple la création "d'espaces nouveaux" par la mairie, comme des chalets installés sur des places moins occupées, les allées Jules Guesde ou les places Salins par exemple. 

L'idée avait déjà été émise par l'UMIH 31, l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie et de la Restauration en haute-Garonne. Une réunion entre les associations de riverains et la mairie de Toulouse est d'ailleurs prévue ce mercredi après-midi.  

RÉACTION - François Pechméja, président de l'association Bien-Vivre à Toulouse

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu