Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Tours, des habitants de la résidence du Champ de Mars ont froid

mardi 28 novembre 2017 à 16:52 Par Camille Labrousse, France Bleu Touraine

Des habitants de la résidence du Champ de Mars, dans le centre-ville de Tours, constatent que leurs radiateurs ne chauffent pas assez. Ils doivent ajouter des chauffages d'appoint et se couvrir de couvertures. Ils ont alerté Tours Habitat, le bailleur, qui s'engage à faire de nouveaux relevés.

Alice, 92 ans, a ajouté deux chauffages d'appoint dans son appartement
Alice, 92 ans, a ajouté deux chauffages d'appoint dans son appartement © Radio France - Camille Labrousse

Tours, France

Alors que les températures chutent, les radiateurs chauffent à plein régime. Mais pas dans la résidence du Champ de Mars, dans le centre-de-ville de Tours. Depuis plusieurs semaines, les locataires se plaignent du froid qui règne dans leurs appartements.

C'est le cas d'Alice, 92 ans. Elle vit dans cet immeuble depuis 1962 et dit n'avoir jamais eu aussi froid. Pourtant, elle a sorti un radiateur à bain d'huile et un convecteur électrique, qu'elle balade d'une pièce à l'autre. Elle ajoute aussi des couvertures dès qu'elle reste assise et allume même parfois son four à gaz.

L'hiver commence, il reste décembre, janvier, février : on ne peut pas rester comme ça. C'est une honte ! On ne demande pas de l'argent, juste des degrés en plus.

A l'étage supérieur, Monique s'est racheté une couette. Ensemble, elles ont sollicité à plusieurs reprises Tours Habitat, le bailleur social. Des techniciens ont constaté qu'il faisait 20 degrés, une température suffisante d'après la loi qui régit le logement social.

Mais s'il fait 20 degrés, c'est parce qu'on a ces chauffages d'appoint !

Tours Habitat s'engage à retourner faire des relevés

Toutes les deux s'inquiètent des factures élevées qu'elles vont devoir payer à la fin de l'hiver. Elles promettent de les envoyer à Tours Habitat.
De son côté, contacté par France Bleu Touraine, Tours Habitat s'engage à retourner faire des relevés de températures. Le bailleur rappelle que 19 degrés est la température définie par la loi, dans les logements HLM. Tours Habitat convient tout de même que cela peut paraître insuffisant à des gens qui restent chez eux toute la journée.