Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

A Tours, les ventes privées et les soldes ne compenseront pas les pertes de Noël

- Mis à jour le
Par

Les commerçants du centre ville de Tours ont lancé avec un temps d'avance leurs ventes privées ce mercredi 26 décembre. Avec le secret espoir de relancer la machine commerciale largement grippée depuis la vague des gilets jaunes.

Ces remises importantes suffiront-elles à remotiver la clientèle tourangelle?
Ces remises importantes suffiront-elles à remotiver la clientèle tourangelle? © Maxppp - Julio Pelaez

L'ombre des Gilets Jaunes plane-t-elle encore sur le commerce tourangeau? Mercredi 26 décembre, le premier jour des ventes privées a démarré doucement dans les commerces du centre-ville de Tours. Seules quelques grandes enseignes commerciales comme Devred ou Celio, rue Nationale, ont, semble-t-il, fait le plein de clients. Partout ailleurs, la clientèle ne s'est pas précipitée dans les boutiques malgré les ventes privées. Selon certains commerçants, il faudra du temps pour remonter la pente après une période de Noël catastrophique.

Publicité
Logo France Bleu

Nous sommes rue Nationale devant une grande enseigne de prêt-à-porter qui débute ses ventes privées. Cette cliente a l'air enthousiaste: "les ventes privées c'est intéressant, j'en profite toujours un maximum. Moins 50% c'est bien, ce serait mieux si les commerces portaient plus souvent les rabais à 70%"

Cet enthousiasme fait figure d'exception car à l'écoute de certains commerçants du centre-ville, ce premier jour des ventes privées, ce n'est pas çà du tout!

Ca va redynamiser un petit peu nos commerces et donner envie, bien évidemment, aux gens de profiter des remises commerciales. En revanche on ne rattrapera jamais le chiffre d'affaires qui a été perdu sur les samedis d'avant Noël -Franck Cureau, du magasin Father and Sons, rue des halles

Des commerces ont perdu jusqu'à 70% de leur chiffre d'affaires habituel sur un seul samedi. Violette Merlé ne croit pas au miracle grâce aux ventes privées. Elle tient le magasin de chaussures Trouvé Gabor, rue scellerie.

On a déjà cru qu'on pourrait se rattraper en ouvrant le dimanche 23 décembre sans aucun effet. Quand les gens ont envie d'acheter, ils achètent. Là je pense qu'il y a réellement une absence de clientèle, les gens sont angoissés et n'ont plus la volonté de l'acte d'achat -Violette Merlé, commerce de chaussures

Pour redonner du "peps" aux commerçants tourangeaux et à leurs clients, il faudrait peut-être avancer la date des soldes d'une semaine. C'est d'ailleurs la demande que vient de faire au gouvernement la confédération des commerçants indépendants de France. Au lieu du 9, les soldes commenceraient le 2 janvier. L'association Les Vitrines de Tours est d'accord avec cette proposition.

Si les soldes sont avancés d'une semaine ce serait très bien. La semaine du 2 au 8 janvier, il ne se passe rien ordinairement alors que la clientèle est encore disponible pendant les vacances. Le seul inconvénient c'est l'organisation pour les commerçants indépendants. Il faut étiqueter les produits, préparer les boutiques. Et çà obligerait à le faire le 1er janvier alors que le personnel est en congé d'un jour férié -Valérie Noulin, coprésidente des Vitrines de Tours

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu