Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Tours, pour le réveillon, le marché de gros de Rochepinard mise sur les produits exotiques

-
Par , France Bleu Touraine
Tours, France

Notre Rungis à nous s'active pour ces fêtes de fin d'année. Le marché de gros de Rochepinard à Tours voit transiter chaque jour des milliers de produits frais. Et si nos fruits et légumes locaux sont un peu moins à la fête, les fruits exotiques, eux, se vendent très bien.

Sur le carreau des fruits et légumes
Sur le carreau des fruits et légumes © Radio France - François Desplans

Litchi, ananas, mangue.... Ils sont de saison et déferlent sur l'Europe chaque hiver depuis les Antilles ou l'Océan Indien. En décembre, des tonnes de fruits exotiques sont vendus par les grossistes du marché de gros de Tours. 

Chez Touraine Primeur par exemple, ce grossiste a vendu ce mois-ci plus de 5 tonnes de litchis, près de 3 tonnes d'ananas.. Les fruits exotiques cartonnent mais cela n'a encore rien à voir avec les agrumes. Oranges, Clémentines... Là, les volumes de vente dépassent les 15 tonnes. 

Le réveillon c'est les fruits exotiques.. On fait rêver avec le litchi, la mangue. Par contre, il faut y mettre le prix. Et surtout privilégier les fruits qui arrivent par avion plutôt que par bateau. Pour leur fraîcheur et leur goût sucré" Samuel Gicqueau, restaurateur tourangeau

Si les fruits exotiques se vendent bien, nos producteurs locaux sont moins à la fête

Chez Jean-François Lothion par exemple, les ventes sont clairement décevantes. Ce producteur de pommes et de poires du côté de Lignières-de-Touraine voit ses ventes baisser de 20% pour ces fêtes de fin d'année.

Depuis Noël, on ne travaille plus, on ne vend plus. D'habitude pour le réveillon du 31, on travaille beaucoup avec les restaurateurs. Mais visiblement, de plus en plus d'entre eux préfèrent s'approvisionner chez les grandes chaînes de grossiste bien connues plutôt que de venir nous voir directement sur le marché de gros"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess