Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

A un an des élections municipales, le secteur des travaux publics a le sourire dans l'Yonne

mercredi 13 mars 2019 à 17:52 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Les commandes sont en hausse de 10% par rapport à 2018 au niveau national. Les entreprises ont en moyenne un planning de commandes plein six mois à l'avance. Une bonne santé valable aussi dans l'Yonne.

Illustration de réfection de voirie
Illustration de réfection de voirie © Maxppp - Maxppp

C'est un secteur qui se porte bien ce moment : celui des travaux publics. La raison principale de cette embellie, ce sont les commandes passées par les communes qui s'accélèrent à un an des élections municipales. 

Des fins de mandats favorables aux travaux publics

S'il y a des dates que les dirigeants ont en tête c'est bien celle de ces élections explique Cyril Charetier, dirigeant du groupe Icaunaise à Malay le Grand : "lorsque vous êtes sur des fins de mandat, ce sont les deux ou trois dernières années du mandat qui font que la commande repart. On s'aperçoit toujours que les élus ont à cœur de mener à bien les dernières opérations pour donner satisfaction aux administrés."

Principalement de l'entretien d'ouvrages

A Sens, on peut citer les travaux des quais ou la réfection de la place Drapès devant la mairie. Des créations qui sont des exceptions estime Baptiste Mansanti, représentant de la fédération des travaux publics dans l'Yonne : "de manière générale on est quand-même moins dans le domaine de la création que de l'entretien. L'entretien du patrimoine, des réseaux et des routes qui ont été délaissés depuis plusieurs années." 

Un manque de personnel qui grève l'activité

Une urgence électorale qui remplit les carnets de commande, mais les entreprises des travaux publics ont parfois du mal à suivre faute de personnel qualifié explique Baptiste Mansanti : "je peux en parler, dans le cas de mon entreprise, le manque de personnel fait que je dois me limiter au niveau de la prise d'affaires. Je n'ai pas suffisamment de monde pour assurer plus de commandes."

La fédération national estime que les travaux publics devraient créer 50.000 emplois dans les cinq prochaines années.