Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Accès à l'université : faible mobilisation des étudiants et lycéens à Valence

jeudi 5 avril 2018 à 20:40 Par Sonia Ghobri, France Bleu Drôme Ardèche

Une vingtaine d'élèves du lycée Camille Vernet à Valence, dans la Drôme, ont manifesté, ce jeudi, contre les nouvelles règles d'accès à l'Université. Les manifestants dénoncent une sélection qui selon eux creusera davantage les inégalités entre les lycéens. Mais leur mouvement n'a pas été suivi.

Une vingtaine d'élèves du lycée Camille Vernet manifestaient contre la loi Vidal
Une vingtaine d'élèves du lycée Camille Vernet manifestaient contre la loi Vidal © Radio France - Sonia Ghobri

Valence, France

Entre 20 et 30 lycéens ont manifesté à Valence, ce jeudi contre la Loi Vidal qui fixe les nouvelles règles d'accès à l'université. Ils l'accusent d'instaurer une sélection déguisée pour les nouveaux entrants, ce que dément la ministre de l'éducation supérieure. Mais selon Robinson, élève en terminale S au lycée Camille Vernet, "le gouvernement joue avec les mots, c'est clairement de la sélection puisque les facs pourront refuser des élèves, après avoir examiné leur dossier."

"Il y aura encore moins d'égalité des chances" - Thibault, élève en Terminale L 

Thibault estime qu'il a "de la chance d'être dans un bon lycée" mais il tenait à manifester pour ceux "qui n'ont pas cette chance". Ce lycéen de terminale L est persuadé que la sélection creusera les inégalités sociales : "les facs prendront en compte les notes. Mais pour avoir de bonnes notes, il faut de bonnes conditions de travail au lycée et à la maison."  

Une vingtaine de manifestants seulement 

En France, les occupations, les blocages et les manifestations se multiplient depuis quelques jours dans les facs et les lycées. Mais la colère ne s'est pas vraiment propagée à Valence, où les élèves du lycée Camille Vernet étaient bien seuls. 

Les autres lycées ne se sont pas joints à la manifestation 

Ils ont tenté de mobiliser les lycéens d'autres établissements valentinois, mais sans succès.
Le cortège s'est d'abord dirigé vers le lycée professionnel Amblard où les manifestants ont même essuyé quelques insultes. Mais cela ne les a pas découragés. Les lycéens ont poursuivi leur défilé, en scandant le slogan "Fac pour tous ou tous dans la rue", jusqu'aux lycées Notre-Dame et Montplaisir. Là non plus personne ne les a suivis. Thibault estime que ce n'est pas un échec pour autant : "On a croisé plein de gens dans la rue qui vont peut-être se renseigner et ils seront peut-être avec nous la prochaine fois". 

Pas de mobilisation étudiante 

Les étudiants de la faculté de Valence ne sont pas mobilisés non plus. Bérénice en première année de licence, est résignée : "il y a toujours eu une sélection, que ce soit par tirage au sort l'année dernière ou aujourd'hui avec les notes. Et tôt ou tard nous serons sélectionnés pour les concours par exemple. Il faut s'y préparer".

Les manifestants prévoient de bloquer des lycées à Valence au mois de mai. Ils fixeront des dates en fonction des autres mouvements sociaux.