Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Valence, la monnaie locale "Bel" a capoté

lundi 16 avril 2018 à 5:01 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche

En janvier 2016, une association créait la Bel Monnaie, une monnaie locale sur le bassin de Valence (Drôme). Elle vient d'être placée en liquidation judiciaire et les utilisateurs risquent de ne pas retrouver les euros échangés en bels.

La première transaction Bel Monnaie en janvier 2016 à Valence
La première transaction Bel Monnaie en janvier 2016 à Valence © Radio France - Florence Gotschaux

Alors que les monnaies locales fleurissent un peu partout en France, celle du bassin valentinois disparaît subitement.  

Il y a un peu plus de 2 ans, une association créait la Bel Monnaie. Des particuliers échangeaient des euros contre des bels, 1 euro = 1 bel, et ils pouvaient payer avec dans des commerces partenaires, l'objectif étant de booster l'économie locale. 

Rideau baissé, du jour au lendemain

L'association a été placée en liquidation judiciaire fin mars. L'arrêt de la Bel Monnaie est décidé en Assemblée Générale le 13 mars. Dès le lendemain, les serveurs sont fermés, plus aucune transaction possible. Consommateurs et commerces partenaires se retrouvent donc avec des bels inutilisables sur les bras. D'après le liquidateur judiciaire, ils ont très peu de chance de retrouver leurs euros vu l'état des comptes de l'association.

Nous ne savons pas quelle somme globale cela représente. Pour Kevin Mougel, boulanger pâtissier à Valence, ce sont quelques milliers d'euros. 

Six mois de travail qui partent en fumée. Il aurait fallu que cette association soit plus bienveillante avec ses adhérents et nous disent qu'elle entrait dans une période de difficultés. Cela aurait été plus transparent. Kevin Mougel 

Pourquoi cet échec ?

Nous avons essayé d'avoir les responsables de l'association au téléphone pour comprendre les raisons de l'échec, sans succès. Sur leur site internet, ils écrivent avoir manqué de ressources financières et humaines.

François-Xavier Dauphin, co-gérant de la boutique de vélos Carbone zéro, a cru au projet et craint que ce fiasco ne jette le discrédit sur toutes les monnaies locales.

C'est une grosse déception par rapport à cet effort de développer des monnaies alternatives. Cela se fait dans pas mal de villes. Cette histoire risque de donner un coup d'arrêt non seulement à la nôtre mais à d'autres parce que la confiance risque d'être vraiment mise en jeu. - François-Xavier Dauphin

En décembre 2016, la Bel Monnaie revendiquait 200 utilisateurs et une soixantaine de boutiques partenaires entre Tournon, Valence et Crest. Mais on ne sait pas quel était le nombre d'adhérents au moment du placement en liquidation judiciaire.