Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Vitry-sur-Seine, l'association "Rejoué" redonne vie aux jouets

-
Par , France Bleu Paris

Depuis huit ans, l'association Rejoué récupère les jouets qui ont déjà servi pour leur donner une seconde vie. Une structure que la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a visité ce vendredi, à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).

En contrat d'insertion, 55 salariés de l'association Rejoué remettent à neuf les jouets qui passent entre leurs mains.
En contrat d'insertion, 55 salariés de l'association Rejoué remettent à neuf les jouets qui passent entre leurs mains. © Radio France - Boris Hallier

Jeux de société, puzzle, jouets en bois... Chaque année, l'association Rejoué, basée à Vitry-sur-Seine, remet plus de 50.000 jouets sur le marché. Des objets qui ne servent plus mais que les familles ne veulent pas jeter à la poubelle. 

Parmi les 55 salariés en contrat d'insertion, il y a Marie-Amélie. "Là, je compte les pièces d'un puzzle. S'il est complet, on peut le revendre", explique cette mère de famille à Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, venue visiter les locaux de l'association, ce vendredi. 

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili (à droite) a visité l'association Rejoué ce vendredi.
La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili (à droite) a visité l'association Rejoué ce vendredi. © Radio France - Boris Hallier

"On a chaque année 95.000 tonnes de jouets qui sont jetés", rappelle la ministre. "Il y a donc un énorme fonds d'objets qui peuvent être réutilisés et en plus nous sommes dans une structure de l'économie sociale et solidaire qui crée des emplois". 

Passer à un niveau industriel

L'association a trois boutiques à Paris, Ivry-sur-Seine et Vitry-sur-Seine. Et les responsables espèrent développer encore un peu plus la filière en trouvant de nouveaux locaux, plus grands, et en incitant les professionnels du secteur à créer des rayons de jouets d'occasion. 

"Il faut absolument que cette consommation devienne ordinaire", assure la fondatrice et directrice du développement de l'association, Claire Tournefier. "Pour que cela devienne ordinaire, il nous faut un soutien dans notre développement, car nous voulons passer à l'échelle industrielle, pour traiter davantage de jouets". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess