Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Voiron : ARC Industries lève trois millions d'euros pour grandir

-
Par , France Bleu Isère

Rachetée en 2016 par Romain De Tellier, la tôlerie située Zone des Blanchisseries à Voiron (Isère) veut grossir et se diversifier par rachat externe. Elle vient de prendre, dans le département, le contrôle d'une société de Crolles et promet une autre acquisition au moins d'ici la fin de l'année

Jean-Claude Raoul et Romain De Tellier : un duo désormais à la tête de ARC Industries qui devient "ARC Industries group"
Jean-Claude Raoul et Romain De Tellier : un duo désormais à la tête de ARC Industries qui devient "ARC Industries group" - JM Blache - ARC Industries

ARC Industries, société spécialisée dans la tôlerie (découpe laser, poinçonnage, pliage, assemblage...) basée à Voiron, vient de passer de 25 à 33 salariés et devient un groupe industriel. De taille assez modeste encore mais qui affiche ses ambitions. Dans un communiqué Romain De Tellier, qui a racheté la société en 2016, explique avoir trouvé du soutien à hauteur de 3 millions d'euros auprès d'un fond d'investissement, Family Vignal, dont le gérant - et par ailleurs PDG du groupe AGCM - Jean-Claude Raoul, devient directeur général de "ARC  Industries group".

Un premier rachat effectué et un autre déjà dans les tuyaux

Forte de cette augmentation de capital, ARC Industries s'est d'ores et déjà portée acquéreuse de Edom Developpement, huit salariés à Crolles, qui ouvre le groupe, dit le communiqué, "aux marchés de l’hydroélectricité, de la maintenance et de la rénovation de l’outil industriel des PMI et grands groupes". ARC quant à elle répond déjà à la demande de clients des industries automobile, aéronautique, de l'environnement ou encore du bâtiment. L'objectif est de poursuivre cette croissance, en externe, avec "une nouvelle acquisition en cours" et en interne avec "l’embauche de nouveaux collaborateurs dans les métiers techniques et commerciaux". Le tout "d'ici à fin 2021". 

Une ambition nationale dans la "supply chain"

Après avoir investi pour moderniser ses installations et ses outils, ARC Industries, ambitionne de passer de 6 millions d'euros de chiffre d'affaire en 2020 (année de crise sanitaire) à plus de 10 millions cette année et souhaite "devenir un acteur-clé de la Supply Chain, autour de la transformation du métal, en gardant sa mission au cœur". Autrement dit être toujours ce spécialiste du façonnage de pièces mais aussi devenir, pour de grands groupes, tout à la fois gestionnaire de stock et assembleur. L'ambition d'être un partenaire plus qu'un "simple" fournisseur. 

En attendant, ARC Industries fait partie de ces sociétés qui se sont adaptées à la crise Covid en proposant leurs solutions "gestes barrières". La société voironnaise a utilisé son savoir-faire pour créer, fabriquer et vendre Arc'n'gel, un distributeur de gel hydroalcoolique sans contact.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess