Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Abattoir AIM : vers une nouvelle proposition de reprise d'ici la fin du mois de juillet

Le tribunal de commerce devait étudier une offre proposée par des repreneurs franco-chinois pour la reprise des abattoirs AIM de Sainte-Cécile dans le sud Manche. Mais l'offre a été retirée avant l'audience pour être améliorée et déposée avant la fin juillet, selon Villedieu Intercom.

Le site de Sainte-Cécile était le dernier abattoir de porcs de la Manche.
Le site de Sainte-Cécile était le dernier abattoir de porcs de la Manche. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Sainte-Cécile, Manche, France

C'est le dernier espoir pour les salariés des Abattoirs Industriel de la Manche (AIM). Des repreneurs franco-chinois prévoient une reprise de l'activité sur le site, à l'arrêt depuis plus d'un an. À la clé, environ 150 emplois et une cadence de 6000 porcs par semaine en partance pour la Chine. 

Les investisseurs devaient proposer 1,7 millions d'euros. Insuffisant pour le tribunal de commerce, qui attendait plus de deux millions d'euros pour rembourser les créanciers d'AIM, en grave difficulté financière depuis plusieurs années.  Le projet a donc été retiré pour être retravaillé, selon Villedieu Intercom.

Le matériel déjà vendu 

Au début du mois de juin, une entreprise néerlandaise PIPM (Platinium Industrial Plant and Machinery) avait entériné le rachat pour un peu plus d'un million d'euros du matériel : machines, camions, voitures... La compagnie hollandaise va vider entièrement le site à partir du 1er septembre, et ce jusqu'au 1er décembre. Mais l'entreprise pourrait trouver un accord avec le repreneur de l'activité sur l'exploitation des outils à l'intérieur du bâtiment. Des négociations sont en cours entre les deux sociétés.

Le report est une déception pour les salariés 

Jusqu'à 235 personnes ont travaillé sur le site. Laetitia par exemple, qui y a passé 20 ans, explique qu'il s'agit d'une nouvelle déception. L'abattoir AIM de Sainte-Cécile dans le Sud-Manche était le dernier abattoir de porc de la Manche. 

Choix de la station

France Bleu