Économie – Social

Abattoirs AIM : le repreneur du site manchois se retire

France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin lundi 23 février 2015 à 11:43

Les abattoirs AIM emploient 600 personnes dans le grand ouest de la France.
Les abattoirs AIM emploient 600 personnes dans le grand ouest de la France. © Stéphane Geufroi - MaxPPP

L'unique candidat à la reprise du site manchois des abattoirs AIM retire son offre ce lundi matin. Dans un communiqué, la société Declomesnil met en cause l'attitude des salariés qui ont entamé un blocage des abattoirs la semaine dernière.

C'est un véritable coup de tonnerre. Le seul candidat à la reprise des abattoirs normands A.I.M . à Sainte Cécile dans le sud du département de la Manche, jette l'éponge . La société Declomesnil, basée à Colombelles dans le Calvados, était le seul repreneur à s'être manifesté.

Les salariés d'AIM mis en cause

Ce lundi matin, dans un communiqué laconique, l'entreprise fait savoir qu'elle se retire et, pour justifier sa décision, Declomesnil met clairement en cause les salariés d'A.I.M, qui ont entamé un blocage des abattoirs la semaine dernière. Les représentants du personnel sont accusés d'avoir "rejeté tout dialogue ".

"Le fond de commerce a disparu"

Declomesnil estime que cette attitude ne permet plus de préserver le fond de commerce. L'offre de Declomesnil avait provoqué la colère des salariés. Elle prévoyait en effet de préserver une partie seulement des salariés du site de Sainte-Cécile : 118 sur 397. Désormais, il n'y a donc plus de repreneur.

Une table ronde avec Ségolène Royal ?

Les représentants d'A.I.M veulent quand même garder espoir, évoquant une table ronde avec la ministre de l'Ecologie, avec d'autres repreneurs potentiels. la ministre était dimanche au Mont Saint Michel et les salariés d'A.I.M lui ont demandé audience à ce moment là. Mais pour le moment, cette réunion n'est pas fixée.

À LIRE AUSSI :

Trois offres de reprise pour les abattoirs AIM mais environ 400 emplois supprimés Les abattoirs AIM vont déposer le bilan, près de 600 emplois menacés Les abattoirs AIM devant la justice, un repreneur sur les rangs Les abattoirs de la Manche dans l'attente de repreneurs