Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Abonnements Ecotaxe : encore loin du compte

Malgré la fronde des agriculteurs contre l'écotaxe, la mise en place du système s'accélère à deux mois de son entrée en vigueur. 172 portiques ont poussé en France au dessus de 15 000 km de routes nationales et départementales. Ils enregistreront les camions de plus de 3,5 tonnes. Seulement 1/6ème des poids lourds sont enregistrés.

Les agriculteurs contre l'écotaxe.
Les agriculteurs contre l'écotaxe.

En Lorraine, 22 portiques et bornes de contrôle sont installés : 11 en Moselle, 5 en Meurthe-et-Moselle, 5 dans les Vosges et 1 dans la Meuse.

A Metz, la société Ecomouv’, installée sur la base Frescaty (ex-BA 128), vient de commencer la distribution de boitiers GPS, pour ceux qui refusent de passer par un abonnement. Les démarches sont à faire sur www.ecomouv.com.

Sur les 600.000 camions qui roulent sur les routes de France, 100.000 ont pris un abonnement, dont la moitié d'étrangers. les autres pourront toujours adopter le système des boitiers prépayés, comme pour les téléphones portables.

 

"Un délais de 10 mois pour s'enregistrer "

A Créhange, au sud-ouest de Saint-Avold, Virginie Ismert fait partie de ces transporteurs qui ont pris les devants et heureusement, vu les délais de traitement : « on a commencé à faire les demandes en janvier 2013, et en fait tout était remis en cause à chaque fois qu’ils avaient besoin d’un nouveau papier. Donc on a réussi à avoir les boitiers il y a seulement une vingtaine de jours  ».

La fin de l'année s'annonce donc compliquée pour les transporteurs qui se réveillent tout juste et ils sont de plus en plus nombreux raconte le vice-président d'Ecomouv, Michel Cornil : « nous avons une accélération du processus depuis quelques jours. Les transporteurs ont maintenant pris conscience de la nécessité d’être prêt pour le 1er janvier. Le dispositif s’accélère aussi car les procédures sont désormais rodées, ce qui permet d’augmenter la cadence  ».

Ceux qui ne seront pas équipés le 1er janvier seront facilement repérés promet le vice-président d'Ecomouv, Michel Cornil : « quand un camion n’est pas équipé, il est signalé en passant sous le portique à notre centre de traitement de Metz. Et quand un chauffeur est arrêté à un contrôle routier, les autorités ont accès au fichier de contrôle des portiques. Et elles peuvent ainsi vérifier s’il est en règle  ».

Ecomouv SON

Après un report du 1er octobre au 1er janvier, les agriculteurs et le groupe des fédérations industrielles espèrent toujours échapper à cette écotaxe. En Bretagne, des portiques ont été détruits. Un exemplaire coute entre 500.000 et 1 million d'euros.

L'écotaxe devrait rapporter 13 à 14 centimes du km, un surcoût répercuté sur les clients. Les boitiers GPS seront à terme compatibles dans tous les pays d'Europe. Par exemple, la république tchèque et l'Autriche viennent d'adopter le même système que la France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess