Économie – Social

Accession à la propriété : le prêt à taux zéro bientôt élargi aux logements anciens

Par Julien Baldacchino, France Bleu vendredi 30 octobre 2015 à 10:53

Le prêt à taux zéro est proposé par l'Etat à certains primo-accédants
Le prêt à taux zéro est proposé par l'Etat à certains primo-accédants © Maxppp

Des remboursements différés et une ouverture aux logements anciens : jeudi, François Hollande a annoncé un ensemble de mesures destinées à rendre le prêt à taux zéro disponible pour plus de ménages qui souhaitent accéder à la propriété.

Pour devenir propriétaire, il sera désormais plus facile de contracter un prêt à taux zéro (PTZ). C'est en tout cas la volonté du gouvernement, affichée jeudi par François Hollande lors de son déplacement à Nancy. "Nous allons faire une réforme permettant de faciliter l'accès à la propriété en faisant en sorte d'élargir le prêt à taux zéro", a déclaré le président de la République.

Concrètement, le gouvernement n'a pas encore précisé ce que contiendra cette réforme, si ce n'est que le PTZ pourra désormais être souscrit pour devenir propriétaire d'un logement ancien, partout en France (sauf dans les villes de plus de 50.000 habitants et la région parisienne). Un prolongement des derniers changements de règles, qui avaient déjà ouvert le PTZ aux logements anciens dans 6.000 communes. Cette réforme devrait être incluse dès le projet de loi de finances 2016.

Le remboursement différé également élargi ?

François Hollande a également demandé que certains prêts à taux zéro soient remboursés de façon différée, en commençant à payer cinq ans après l'avoir contracté. Un dispositif qui existe déjà mais qui devrait être élargi. 

Autre changement qui pourrait intervenir : une hausse du plafond du prêt. Jusqu'à présent le PTZ ne peut concerner qu'entre 18% et 20% du coût total du logement. Cette proportion devrait augmenter, le Président ayant évoqué la nécessité de porter le dispositif "à un montant qui puisse être à un niveau suffisant pour permettre l'accession", et parlant d'un taux de 40%, sans en dire plus.