Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accord post-Brexit : les pêcheurs normands soulagés mais vigilants

Un accord trouvé après 10 mois de négociations entre Londres et Bruxelles. Les négociateurs européens et britanniques ont finalisé à veille de Noël un accord sur les relations commerciales post-Brexit : un texte de 2000 pages. Le nœud de la discorde c'était la pêche

A Cherbourg comme à Carteret les pêcheurs se disent satisfaits qu'un accord post-Brexit soit enfin signé , mais ils restent inquiets
A Cherbourg comme à Carteret les pêcheurs se disent satisfaits qu'un accord post-Brexit soit enfin signé , mais ils restent inquiets © Radio France - Bénédicte Courret

L'accord post-Brexit signé ce 24 décembre 2020 entre Londres et Bruxelles assure "une base d'accès réciproque aux eaux et ressources, avec une nouvelle répartition des quotas et opportunités de pêche" a dit le négociateur européen Michel Barnier, en précisant que " cet accord demandera des efforts mais que l'UE sera présente aux côtés des pêcheurs européens pour les accompagner. "

"Au moins, il y a un accord "

Les tractations se sont concentrées sur le partage des quelque 650 millions d'euros de produits pêchés chaque année par l'UE dans les eaux britanniques. 

L'accord prévoit notamment que l'UE transfère au Royaume-Uni 25% de la valeur des produits pêchés dans les eaux britanniques par les flottes européennes, à l'issue d'une période de transition jusqu'en juin 2026

Reste à connaitre les modalités précises, mais échapper au "No deal", au "pas d'accord" est un soulagement pour la communauté de pêcheurs normands. " D'abord il y a un satisfecit, il y a un accord, dont on ne connait pas tout réagit le président du comité régional des pêches de Normandie, Dimitri Rogoff. Il manque les modalités d'application, une approche fine secteur par secteur. Il nous manque le mode d'emploi sur la réciprocité ou encore pour les coquilles Saint -Jacques en Normandie."

On sait qu'on ne va pas sortir grandi de cet épisode mais on espère que personne ne sera laissé sur le carreau Dimitri Rogoff le président du comité régional des pêches de Normandie

"En espérant que personne ne soit lésé..."

Beaucoup attendent de voir ce qui va se passer concrètement pour chaque secteur, et chaque bateau. Gilles Muzard est pêcheur depuis 35 ans à Carteret, sur la Côte Ouest de la Manche, et travaille beaucoup en zone anglaise. "J'espère que personne ne sera lésé, qu'ils n'ont oublié personne. On se doutait qu'il allait y avoir un accord, ils ont pu se rendre compte avec les 2 jours de fermetures des frontières de ce qui pourrait se passer. L'Europe c'est ça, c'est l'ouverture. "

Bien sur qu'on est inquiet.  Moi je suis en plein investissement d'un bateau neuf et l'un de mes bateaux travaille complètement dans les eaux anglaises, l'autre à moitié. Gilles Muzard pêcheur à Carteret.

L'accord post-Brexit entre la Commission européenne et le Royaume-Uni doit encore être validé par les Etats membres, un processus qui devrait prendre plusieurs jours

Choix de la station

À venir dansDanssecondess