Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accord sur le Brexit : réactions en Dordogne du secteur économique

-
Par , , France Bleu Périgord

La Grande Bretagne et l'Union Européenne ont finalement trouvé un accord ce jeudi 24 décembre avant la sortie du Royaume-Uni de l'UE. Un accord commercial a donc été négocié pour les échanges après le 31 décembre. En Dordogne, le soulagement domine.

Panneau sur l’A16 avant d’arriver sur Calais
Panneau sur l’A16 avant d’arriver sur Calais © Radio France - Emmanuel Bouin

Un "deal" au pied du sapin annoncé ce jeudi 24 décembre. Après des mois et des mois de négociations compliquées et très suivies en Dordogne où vit une communauté britannique d'environ 7.000 personnes, l'Union Européenne et le Royaume-Uni ont trouvé un accord commercial pour poursuivre les échanges après la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE au premier janvier 2021.

Les pêcheurs européens vont perdre 25% du volume de poissons, coquillages et crustacés pêchés chaque année dans les eaux britanniques mais tous les autres échanges vont échapper aux taxes douanières, aux quotas et aux formalités impossibles à la frontière.

Cet accord, attendu en Dordogne, est un soulagement pour Roger Haigh, directeur de la Chambre de commerce franco-britannique : "j'ai toujours pensé qu'il y aurait un deal [...] au moins on a ça. Il reste encore des détails pour les déplacements de personnes mais ça, on peut encore attendre un peu".

Roger Haigh, directeur de la Chambre de commerce franco-britannique de Dordogne

"Une liberté d'expédier et de vendre"

La Dordogne exporte du vin, des machines et des matériaux de construction vers l'Angleterre. Par exemple, les carrières de Bontemps à Limeyrat réalisent environ 5% de leurs ventes en Angleterre. Le gérant des carrières, Michel Raynaud, espère reprendre ses ventes de pierres et de carrelages au plus vite : "_Si on avait pris 20% de taxes, nos produits devenaient beaucoup trop chers, et ils se seraient fournis ailleur_s".

Michel Raynaud, gérant des carrières de Bontemps

Cet accord commercial négocié à la dernière minute enlève quelques soucis aux entreprises de l'agro-alimentaire du Périgord. A Neuvic-sur-l'Isle, le gérant du Caviar Huso, Laurent Deverlanges, attendait ce deal pour pouvoir reprendre ses ventes en Angleterre. Cet accord représente aussi pour Julien Montfort, négociant en vin sous la marque Julien de Savignac, la liberté d'expédier en Angleterre et la possibilité de vendre aux touristes britanniques des bouteilles du Périgord. 

Le reportage d'Harry Sagot

Choix de la station

À venir dansDanssecondess