Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : La fermeture de l'usine Tupperware de Joué-les-Tours

Accord trouvé à l'usine Tupperware de Joué-les-Tours

mercredi 17 janvier 2018 à 10:00 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Fin du conflit à l'usine Tupperware de Joué-les-Tours. Les 235 salariés ont obtenu l'équivalent de 2 à 3 ans de salaire net en prime supra-légale. Les 15 jours de grève seront également payés. Le travail reprend jeudi matin.

 Les salariés de Tupperware commencent à enlever les palettes qui bloquaient le site
Les salariés de Tupperware commencent à enlever les palettes qui bloquaient le site © Radio France - Boris Compain

Joué-lès-Tours, France

C'est la fin du conflit à l'usine Tupperware de Joué-les-Tours ! Un accord a été trouvé après la réunion de négociations de mardi en Préfecture qui a duré sept heures. Les 235 salariés ont accepté les nouvelles propositions de la direction. 

Deux à trois ans de salaire net en prime supra-légale, en fonction de l'ancienneté 

Tupperware accorde finalement l'équivalent de 2 à 3 ans de salaires nets à chaque salariés. Une prime supra-légale beaucoup plus importante que les 3 à 6 mois proposés au début des négociations. Un pactole presque inespéré, et immédiatement validé par la quasi-totalité du personnel, en assemblée générale. Jean-Yves Bauche, délégué CGT au Comité d'Entreprise, ne cache pas sa satisfaction

"Ils ont lâché parce qu'ils ont les moyens de lâcher...mais on ne leur a pas trop laissé le choix non plus"

L'usine de Joué-les-Tours est à l'arrêt depuis le 2 janvier. Ca commençait à avoir un impact sur le fonctionnement d'autres usines européennes. Il fallait débloquer la situation rapidement. C'est fait, et c'est un soulagement pour presque tous les salariés, comme Valérie et Stéphane. Avec 33 et 38 ans d'ancienneté, ils font partie de ceux qui toucheront le plus

"Si j'étais partie à la retraite, je serais partie avec une misère. Là, je vais partir avec quelque chose de super-bien"

"Bien sûr, j'aurais préféré garder mon boulot jusqu'au bout, évidemment....mais je ne peux être que satisfait" 

L'usine Tupperware de Joué-Les-Tours fermera définitivement le 28 février

Les palettes qui bloquaient l'entrée de l'usine ont été dégagées. La production reprend normalement jeudi matin...jusqu'à la fermeture définitive de l'usine, le 28 février. Les délégués saluent le rôle de la Préfète et de la députée Fabienne Colboc, qui ont joué un rôle décisif dans la reprise des négociations.

Par ailleurs, la direction aurait trouvé un repreneur qui serait prêt à garder quelques dizaines de salariés. On en saura plus la semaine prochaine.