Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ascoval : la justice confie la reprise de l'aciérie de Saint-Saulve à British Steel

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Nord, France Bleu

Le tribunal de Strasbourg annonce ce jeudi 2 mai 2019 qu'il valide l'offre de reprise de British Steel pour l’aciérie Ascoval à Saint-Saulve dans le Nord. Deux-cents soixante-dix salariés travaillent sur le site nordiste. Le plan prévoit qu'ils seront tous repris.

Les salariés d'Ascoval mobilisés depuis plusieurs mois pour sauver leur usine et leurs emplois (ici en octobre 2018).
Les salariés d'Ascoval mobilisés depuis plusieurs mois pour sauver leur usine et leurs emplois (ici en octobre 2018). © Radio France - Cécile Bidault

Saint-Saulve, France

Le sidérurgiste British Steel était le seul repreneur encore en lice pour l'aciérie Ascoval dans le Nord. Son offre de reprise est validée par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg ce jeudi 2 mai 2019. 

L'ensemble des salariés repris

Ce jeudi, la chambre commerciale "arrête le plan de cession d'Ascoval à la société Olympus Steel Ltd", maison-mère de British Steel et la prise d'effet de cette cession a été fixée au 15 mai 2019 précise le greffe du tribunal de Strasbourg à l'AFP. Le sidérurgiste anglais prévoit de reprendre l'ensemble des 270 salariés ont indiqué dans un communiqué conjoint Ascoval et British Steel. 

"Le projet de British Steel est solide en terme de développement industriel" assure le président d'Ascoval, Cédric Orban. - Radio France
"Le projet de British Steel est solide en terme de développement industriel" assure le président d'Ascoval, Cédric Orban. © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

"Le projet de British Steel est solide"

Le président de British Steel se dit "impressionné, malgré les difficultés traversées, par _le dynamisme, la motivation exemplaire et les qualités techniques des équipes_, ainsi que par le soutien de toutes les parties prenantes." "Le projet de British Steel est solide en terme de développement industriel et permet d'assurer la stabilité financière de l'aciérie" assure le président d'Ascoval, Cédric Orban.

Des salariés prudents

Cette décision était évidemment très attendue par les salariés de l'usine de St Saulve. Ils sont passés par des moments compliqués ces dernières années et notamment avec l'offre de reprise précédente. En février 2019, la reprise de l'usine par un groupe franco-belge, Altifort, a été écartée deux mois après sa validation, faute de trésorerie suffisante. Des salariés prudents à l'annonce de cette reprise. Par exemple, Gérard et Olivier, que nous avons rencontrés se disent "pas franchement rassurés par cette annonce". Pour eux, "les volumes de British Steel ne sont pas suffisants". 

Gérard et Olivier, salariés d'Ascoval, dubitatifs à l'annonce de la reprise.  - Radio France
Gérard et Olivier, salariés d'Ascoval, dubitatifs à l'annonce de la reprise. © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Ministre de l'Économie et président des Hauts-de-France sur place

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, et le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand se sont rendus sur le site de l'aciérie à Saint-Saulve ce jeudi.