Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aciérie Ascoval : "Nous continuerons à nous battre" assure Xavier Bertrand

-
Par , , France Bleu Nord, France Bleu

Alors qu'on apprend ce mardi qu'une reprise de l'aciérie Ascoval par Altifort est définitivement écartée, le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, affirme qu'il ne renonce pas à défendre les 281 emplois et l'activité de l'usine de Saint-Saulve dans le Nord.

"Nous n’abandonnerons pas tant que les salariés d’Ascoval y croient encore."
"Nous n’abandonnerons pas tant que les salariés d’Ascoval y croient encore." © Radio France - Cécile Bidault

Bercy annonce ce mardi que le dossier du repreneur Altifort pour l'usine Ascoval de Saint-Saulve dans le Nord est définitivement abandonné. Le président de la région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, insiste cependant pour continuer défendre les salariés de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve, dans le Nord. Sans "faire naître de faux espoirs", le président des Hauts-de-France assure ce mardi en marge du Salon de l'agriculture que "l'usine Ascoval a des outils modernes, performants et les salariés ont un formidable savoir-faire. Il y a aujourd'hui de nouveaux clients et un carnet de commande". 

"Nous continuerons à nous battre afin de trouver un repreneur. Toutes les pistes doivent être explorées. Nous n'abandonnerons pas tant que les salariés d'Ascoval y croient encore." Le projet de reprise d'Altifort, validé en décembre dernier, n'était finalement pas assez solide apprenait-on la semaine dernière. "On a un mois pour savoir si oui ou non, on peut avoir une bonne reprise." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu