Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Acte 44 des gilets jaunes : trois blessés légers et deux interpellations à Nancy

Lors de ce 44ème acte du mouvement, des gilets jaunes venus de tout le Grand Est se sont rassemblés à Nancy lors de la manifestation régionale. Même si le parcours a été globalement respecté, le climat s'est tendu à plusieurs reprises.

Une dispersion au gaz lacrymogène lorsque des manifestants ont voulu sortir du parcours autorisé.
Une dispersion au gaz lacrymogène lorsque des manifestants ont voulu sortir du parcours autorisé. © Radio France - Guillemette Franquet

Nancy, France

Le samedi 4 septembre, le 44ème jour de rassemblement des gilets jaunes, trois manifestants ont été blessés légèrement d'après la préfecture de Meurthe-et-Moselle. Ils auraient été atteints par des jets de canettes et de pierres lancées à l'encontre des forces de l'ordre. 

Deux manifestants ont été quant à eux interpellés, pour outrage et rébellion.  

Ce 44ème acte du mouvement se voulait un retour en force après le creux de l'été. Les manifestants n'étaient pas aussi nombreux que l'espéraient les organisateurs : ils étaient 700 au plus fort du rassemblement d'après des chiffres de la préfecture, au lieu des 2 000 ou 3 000 personnes attendues. 

Un bilan préfectoral "plutôt positif" malgré des tensions

La manifestation s'est achevée vers 17h30, environ quatre heures après son début. La tension est montée vers la fin du rassemblement : plusieurs dispersions au gaz lacrymogène ont eu lieu, notamment devant l'hôtel de police boulevard Lobau, deux poubelles ont été incendiées, un bac à verres et quelques barrières renversés.  

Le directeur de cabinet de la préfecture de Meurthe-et-Moselle, Morgan Tanguy, tire un bilan relativement positif de la manifestation, considérée comme "calme dans l'ensemble, maîtrisée par les forces de l'ordre avec un parcours respecté". Le dispositif de sécurité était important, environ 150 policiers déployés sur la zone.

La manifestation régionale est partie de la place Carnot à Nancy.  - Radio France
La manifestation régionale est partie de la place Carnot à Nancy. © Radio France - Guillemette Franquet
Le camion "anti-Macron" précédait les manifestants dans le parcours.  - Radio France
Le camion "anti-Macron" précédait les manifestants dans le parcours. © Radio France - Guillemette Franquet
Une des pancartes brandies lors de la manifestation.  - Radio France
Une des pancartes brandies lors de la manifestation. © Radio France - Guillemette Franquet
Des silhouettes noires jugées "hostiles aux forces de l'ordre" par la préfecture. - Radio France
Des silhouettes noires jugées "hostiles aux forces de l'ordre" par la préfecture. © Radio France - Guillemette Franquet
Des tensions avec les forces de l'ordre.  - Radio France
Des tensions avec les forces de l'ordre. © Radio France - Guillemette Franquet
Des gilets jaunes interpellent les forces de l'ordre devant l'hôtel de police, boulevard Lobau. - Radio France
Des gilets jaunes interpellent les forces de l'ordre devant l'hôtel de police, boulevard Lobau. © Radio France - Guillemette Franquet
Une poubelle et des matelas brûlés sur le parcours des gilets jaunes.  - Radio France
Une poubelle et des matelas brûlés sur le parcours des gilets jaunes. © Radio France - Guillemette Franquet
Une dispersion au gaz lacrymogène devant l'hôtel de police, boulevard Lobau.  - Radio France
Une dispersion au gaz lacrymogène devant l'hôtel de police, boulevard Lobau. © Radio France - Guillemette Franquet
Choix de la station

France Bleu