Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes et Marche pour le climat : revivez les mobilisations à Grenoble

samedi 8 décembre 2018 à 9:35 Par Élisa Montagnat, Nicolas Joly et Antonin Kermen, France Bleu Isère

On suit la journée de mobilisation en direct à Grenoble entre le Parc Mistral et la place de Verdun devant la Préfecture.

Les gilets jaunes attendent devant la préfecture le retour de leurs représentants qui discutent avec le préfet.
Les gilets jaunes attendent devant la préfecture le retour de leurs représentants qui discutent avec le préfet. © Radio France - Nicolas Joly

Grenoble, France

17h25. La garde à vue de Julien Terrier est levée. Le responsable des gilets jaunes de Grenoble avait été arrêté ce matin, avant le départ du cortège, dans le parc Paul Mistral.

16h55. Deux interpellations cours Jean-Jaurès. La tension est montée d'un cran cours Jean Jaurès. Deux personnes ont été interpellées, et les forces de l'ordre ont dispersé le groupe de manifestants à coup de flashball

16h35. La tension monte au niveau d'Alsace-Lorraine. Une grosse cinquantaine de manifestants, avec et sans gilets jaunes, sont massés au niveau de l'arrêt de tramway Alsace Lorraine. Ils ont tiré un feu d'artifice il y a quelques dizaines de minutes. La situation est tendue, on entend maintenant crier "Tous à la gare!" La police est présente, mais se tient à distance. La préfecture parle "d'actes de violence à l'encontre des forces de l'ordre, sans lien avec les manifestations en cours à Grenoble".

16h00. Les représentants des gilets jaunes reçus à la préfecture pendant deux heures sont sortis.

15h45. Plusieurs milliers de personnes à la marche pour le climat. Selon la police, 3400 personnes défilent dans les rues de Grenoble. Ambiance détendue, familiale. Les gilets jaunes qui ont rejoint la marche pour le climat ont été bien accueillis.

15h20. La manifestation pour le climat récupère les gilets jaunes. Les représentants des gilets jaunes sont toujours dans la préfecture. Il ne reste qu'une poignée de manifestant place de Verdun. La marche pour le climat, elle, enfle : les militants arrivent sur le boulevard Jean Pain. Les manifestants de ce matin se sont mêlé dans le calme au cortège de l'après-midi.

15h00. Les gilets jaunes convergent vers la marche pour le climat. Parmi les gilets jaunes qui restaient place de Verdun, la moitié vient de partir rejoindre la marche pour le climat. Le place se vide peu à peu. 

14h50. Les gilets jaunes s'impatientent. Les gilets jaunes s'impatientent devant la préfecture : leurs représentants ne sont toujours pas sortis, ils discuteraient toujours avec le préfet. L'attente génère de légères tensions entre les manifestants.

Petite tension au sein des gilets jaunes qui attendent toujours place de Verdun. - Radio France
Petite tension au sein des gilets jaunes qui attendent toujours place de Verdun. © Radio France - Nicolas Joly

14h35. Une petite partie part rejoindre la marche pour le climat. Les gilets jaunes ont tranché, et la majorité d'entre eux reste place de Verdun, en attendant que leurs représentants sortent de la préfecture. Seule une petite quarantaine part au compte goutte rejoindre la marche pour le climat. L'ambiance est festive du côté du stade des Alpes, tambours et vêtements bariolés rythment la marche pour le climat.

14h20. Un vote pour rejoindre la marche pour le climat. Sur la place de Verdun, les manifestants hésitent entre rejoindre la marche pour le climat, et attendre que leurs représentants ressortent de la préfecture. Les tractations sont en cours. Le clame règne pour l'instant. Les militants écologistes se sont rassemblés à partir de 14 heures au parc Paul Mistral. Ils viennent de s'élancer. 

14h05. Les représentants grenoblois vont être reçus par le préfet. Les représentants vont être reçus par le préfet, mais il n'y aura pas de vidéo en direct sur Facebook. Ils viennent à l'instant de franchir les barrières entourant le bâtiment, après avoir été fouillés par les forces de l'ordre. Ils devraient sortir d'ici 14h30.

Les représentants ont été fouillés par les forces de l'ordre avant de rentrer dans la préfecture. - Radio France
Les représentants ont été fouillés par les forces de l'ordre avant de rentrer dans la préfecture. © Radio France - Nicolas Joly

13h55. La vidéo de l'interpellation de Julien Terrier diffusée par nos confrères de France 3 Alpes. On y voit le porte-parole des gilets jaunes grenoblois au milieu des autres manifestants, juste avant d'être interpellé par deux officiers de police. La foule autour tente de s'interposer. La suite de la vidéo est assez confuse, on voit un mouvement de foule et les premiers tirs de gaz lacrymogènes de la journée.  La scène se déroule au parc Paul Mistral ce matin, peu avant 10 heures.

13h50. Quatre représentants se sont portés volontaires, et 23 interpellations dans l'Isère. Les gilets jaunes ont désormais quatre représentants : Ségolène, Jean-Loup et deux Damien. Ils souhaitent que tout soit retransmis par des vidéos en direct sur Facebook. De son côté, la préfecture parle de 400 personnes rassemblées sur la place de Verdun, "visiblement désorganisées sans leur leader" affirme-t-elle dans un communiqué. Elle publie un nouveau bilan de cette journée de mobilisation. Dans l'Isère, 23 personnes ont été interpellées : 17 à Grenoble, deux à Voreppe, deux à Saint Quentin Fallavier et deux à Rives. Des barrages filtrants sont toujours à l'oeuvre à l'entrée de Montalieu, à Rives et à Bourgoin Jallieu. 

13h35. Les gilets jaunes élisent trois représentants. La manifestation campe toujours sur la place de Verdun. La préfecture a accepté de rencontrer les représentants des gilets jaunes. Les manifestants sont en train de voter pour élire trois délégués, mais prendre une décision de manière collective semble difficile selon notre reporter sur place. Ils seraient environ 300 rassemblés devant la préfecture, très éparpillés.

La prise de décision est difficile, pour choisir qui représentera les gilets jaunes à la préfecture. - Radio France
La prise de décision est difficile, pour choisir qui représentera les gilets jaunes à la préfecture. © Radio France - Nicolas Joly

12h40. Arrivée place de Verdun. La manifestation vient d'arriver place de Verdun. Notre reporter sur place n'a pas vu les individus signalés par la préfecture, elle parle d'un millier de personnes rassemblées dans une ambiance calme.

Les gilets jaunes se regroupent en début d'après midi place de Verdun, dans le calme. - Radio France
Les gilets jaunes se regroupent en début d'après midi place de Verdun, dans le calme. © Radio France - Elisa Montagnat

12h30. De petits groupes d'individus violents. La préfecture met en garde sur Twitter contre la présence de petits groupes d'individus qui tenteraient de s'en prendre aux vitrines dans le centre-ville.

12h15. Les manifestants marchent sur le cours Jean-Jaurès. La manifestation se poursuit dans le clame : elle descend actuellement le cours Jean Jaurès. La destination du cortège n'est pas précise. Les gilets jaunes avaient annoncé hier vouloir rejoindre la marche pour le climat, prévue à 14 heures cet après midi, au Parc Paul Mistral. 

12h00. Pas d'incident à déplorer. La manifestation sauvage (car elle n'est pas déclarée) se déroule toujours dans le calme. Le cortège se trouve actuellement au croisement entre l'avenue Félix Viallet et le boulevard Jean Jaurès.  Ils se dirigent vers l'arrêt de tramway Alsace-Lorraine. On entend de nombreux slogans contre Emmanuel Macron, comme depuis le début du mouvement. Mais depuis l'arrestation du leader grenoblois Julien Terrier ce matin, le cris le plus repris est "Libérez Julien!"

11h50. Les commerçants baissent les grilles au passage de la manifestation. La manifestation poursuit sa déambulation dans Grenoble. Par mesure de précaution, les enseignes du centre-ville ferment leurs volets métalliques devant les gilets jaunes, mais aucune casse n'a été constatée pour l'instant par nos reporters sur place.

11h40. Le cortège à nouveau en mouvement. Repoussés aux abords de l'hôtel de police, les gilets jaunes viennent de faire demi-tour. Ils sont actuellement au niveau de l'arrêt de tramway Hubert Dubedout, et se dirigeraient à nouveau vers la préfecture

11h30. 400 personnes rassemblées.Les gilets jaunes sont désormais place Grenette. Selon la police, au plus fort de la manifestation, les manifestants étaient 700, ils seraient désormais 400 à Grenoble. 

Boulevard du maréchal Leclerc, l'épais brouillard de gaz lacrymogène enveloppe les manifestants. - Radio France
Boulevard du maréchal Leclerc, l'épais brouillard de gaz lacrymogène enveloppe les manifestants. © Radio France

11h10. Direction l'hôtel de police et tirs de gaz lacrymogènes.

Le cordon de police déployé sur le boulevard du maréchal Leclerc. - Radio France
Le cordon de police déployé sur le boulevard du maréchal Leclerc. © Radio France - Antonin Kremen

10h55. 19 interpellations en Isère. En plus des 15 interpellations à Grenoble, la préfecture annonce avoir arrêté deux personnes à Saint Quentin Fallavier et deux à Rives. Dans un communiqué, le préfet demande aux manifestants de ne pas bloquer. Pour l'instant, on décompte un barrage filtrant  à Montalieu, un à Rives, et un dernier sur le rond-point les Buissières à Bourgoin Jallieu. A Grenoble, les 500 manifestants ont décidé "d'aller chercher" Julien Terrier, le porte parole du mouvement arrêté au parc Mistral. Cette arrestation "va mettre de l'huile sur le feu" lance un gilet jaune sur place.

Les manifestants ont décidé d'aller chercher Julien Terrier, le porte parole du mouvement, arrêté plus tôt dans la matinée.  - Radio France
Les manifestants ont décidé d'aller chercher Julien Terrier, le porte parole du mouvement, arrêté plus tôt dans la matinée. © Radio France - Elisa Montagnat

10h45. Les gilets jaunes arrivent place de Verdun mais ne s'y arrêtent pas. C'était pourtant leur destination initiale, mais les 500 manifestants ne terminent pas leur manifestation devant la préfecture. Ils se remettent en marche. 

10h30. Les gilets jaunes devant la Chambre de commerce et d'industrie. Le cortège progresse vers la préfecture. Ils avancent place André Malraux, aux cris de "Libérez Julien !". Julien Terrier, le leader des gilets jaunes grenoblois a été interpellé quelques instants avant le départ de la manifestation. 

10h10. Premières tensions et départ vers la préfecture. Les premières tensions ont éclaté au parc Mistral : l'ambiance se tend, une centaine de gilets jaunes fait face à une cinquantaine de CRS, en criant "Cassez-vous!" Des fumigènes ont été lancés. Le cortège vient de s'élancer en direction de la préfecture. 

Premiers fumigènes lancés juste avant le départ du cortège vers la préfecture. - Radio France
Premiers fumigènes lancés juste avant le départ du cortège vers la préfecture. © Radio France - Antonin Kremen

La préfecture parle de 15 personnes interpellées aux abords de la place de Verdun, car elles transportaient des "objets dangereux", comme des fumigènes ou des projectiles. Le porte-parole des gilets jaunes Julien Terrier a été arrêté, considéré comme l'organisateur d'une manifestation non-déclarée.

10h00. Départ prévu vers la préfecture. Pas de banderoles affichées par les gilets jaunes au Parc Mistral. Leur nombre grossit peut à peu, ils prévoient de marcher en direction de la préfecture après 10 heures. Ils souhaitent être reçus par le préfet, après avoir essuyé deux refus lors des deux précédents weekends. Quatorze personnes ont été interpellées en marge de ce rassemblement, étroitement surveillé par les forces de l'ordre. 

9h00. Rassemblement des gilets jaunes au parc Mistral. Les gilets jaunes se rassemblent au pied de la Tour Perret : ils s'étaient donné rendez vous dès 9 heure. Environ 300 manifestants sont présents. Les forces de l'ordre contrôlent les entrées sur place et fouillent les sacs. Déjà, une dizaine de personnes ont été arrêtées aux abord du parc Mistral, car elles transportaient des objets dangereux. La préfecture a publié hier plusieurs arrêtés interdisant tout ce qui pourrait constituer une arme. La préfecture a activé le centre opérationnel départemental, pour coordonner les actions de secours en Isère.

8h00. De fortes perturbations sont annoncées dans les transports en commun grenoblois, notamment les lignes de tramway. La ligne A ne circule pas entre Albert 1er de Belgique et Gares, la B entre Ile Verte et Gares, la C entre Flandrin - Valmy et Gustave Rivet, et la E entre les stations Louise Michel et Vallier - Libération.
Les lignes C1, 12, 13, 15 et 16 sont également touchées.