Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Action et défilé sous tension pour la 38e journée de grève contre la réforme des retraites à Caen

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Alors qu'Edouard Philippe a annoncé le retrait provisoire de l'âge pivot de la réforme des retraites, la mobilisation continue dans l'agglomération caennaise samedi 11 janvier. Le centre commercial Mondevillage a été partiellement bloqué et au moins 3000 manifestants ont défilé à Caen.

Au moins 3000 manifestants ont défilé dans le centre-ville de Caen contre la réforme des retraites samedi 11 janvier
Au moins 3000 manifestants ont défilé dans le centre-ville de Caen contre la réforme des retraites samedi 11 janvier © Radio France - Marcellin Robine

Caen, France

Après 38 jours de grève contre la réforme des retraites, la protestation se poursuit. Environ 70 militants de différents syndicats et collectifs ont perturbé l'accès au centre commercial Mondevillage près de Caen samedi 11 janvier. À partir de 10h, ils ont bloqué quelques entrées et distribué des tracts appelant à la manifestation mardi 14 janvier. Il y avait donc peu de clients dans les magasins en ce premier week-end de soldes.

Les manifestants ont ensuite rejoint le défilé de l'intersyndicale dans le centre-ville de Caen à 14h30 devant le Monoprix. Une marche qui a rassemblé au moins 3 000 personnes, beaucoup plus que le samedi précédent, dans une ambiance d'abord détendue, en musique et avec de nombreuses familles dans le cortège. Tous réclament le retrait de la réforme telle qu'elle est présentée aujourd'hui. "Le retrait de l'âge pivot, ce n'est pas suffisant", s'exclame Charles.

Vers 16h, les camionnettes des syndicats se sont arrêtées devant la préfecture du Calvados. Après quelques prises de paroles, une deuxième marche s'est mise en route. Les forces de l'ordre ont pris en tenaille le petit millier de manifestants. Du gaz lacrymogène a été utilisé pour disperser ce second défilé.

Un bébé de 2 mois et demi a été incommodé par le produit, il a été transporté au CHU de Caen par les pompiers en urgence relative. Un petit groupe a continué la marche jusqu'à la tombée de la nuit dans l'hyper-centre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu