Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Adishatz rachète l’ancienne usine Adidas à St Vincent de Tyrosse

-
Par , France Bleu Gascogne

La marque de textile Adishatz poursuit son développement : elle rachète le site de l’ancienne usine Adidas. Annonce de son directeur, Jean-Luc Lagrave sur France Bleu Gascogne.

Le logo de la marque landaise
Le logo de la marque landaise - Adishatz

Adishatz, créée en 2002, ce sont des vêtements au style gascon revendiqué. Une marque qui a su faire sa place dans l’univers textile. L’entreprise continue à s’agrandir. Après s’être installée à Capbreton pour ses ateliers, Adishatz frappe un grand coup : elle rachète à St Vincent de Tyrosse le site abandonné d’Adidas : tout un symbole pour le petit poucet landais, comme le définit lui-même le directeur de l’entreprise. 

C’est une histoire qui nous tient à cœur tant est encore imprégné l’inconscient collectif de la mode chaussures de cette partie des Landes

En plus, entre « Adishatz » et « Adidas », on entend bien une ressemblance, un rapporchement. D’ailleurs, Jean-Luc Lagrave, le directeur de la marque landaise rappelle que pour la petite histoire, le terme gascon a une signification en dialecte germanique : Äddi Schatz veut dire adieu chérie. 

Interview de Jean-Luc Lagrave dans la Nouvelle Eco, à écouter ici.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Jusqu’aux années 1990, l’usine Adidas de Tyrosse employait près de 500 personnes, jusqu’à sa fermeture. Le bâtiment est resté depuis de nombreuses années à l’arrêt. La municipalité dans le cadre d’une réhabilitation  a demandé à l’entreprise Adishatz si elle était intéressée…l’équipe dirigeante qui cherchait justement un espace pour une intégration en atelier tout en un a saisi l’opportunité. 

Nous avons pour objectif désormais de travailler en  atelier total intégré de prêt à porter et de sportswear sur ce site, avec bureau d’études design, atelier de confection, atelier de sérigraphie et atelier de broderie.

Avec ce rachat, Adishatz compte gérer désormais un projet complet : une fabrication globale. C’est une consolidation d’un outil unique dans les Landes, et au niveau national, constate le directeur, peu d’exemples similaires existent. Une annonce faite ce 1er avril à FBG. 

La Chronique Eco sur France Bleu Gascogne, c’est du lundi au vendredi à 7h15.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess