Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aéronautique : l'UIMM de Nouvelle Aquitaine satisfaite du plan de sauvetage de Bruno Le Maire

-
Par , France Bleu Gironde

Les entreprises de l'aéronautique seront soutenues à hauteur de 15 milliards d'euros. Un plan massif qui satisfait l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie de Nouvelle Aquitaine, "à condition que toute la filière en bénéficie" estime son vice président Xavier Esturgie. Interview.

Le Ministre de l'Economie a présenté ce mardi un plan de 15 milliards pour la filière aéronautique
Le Ministre de l'Economie a présenté ce mardi un plan de 15 milliards pour la filière aéronautique © Maxppp - maxppp

France Bleu Gironde : ce plan de 15 milliards parait très important, si on le met en perspective avec les 8 milliards débloqués pour le secteur automobile. C'est aussi votre analyse ou êtes-vous plus mesuré ?

Xavier Estrugie: Non, en fait ce n'est pas énorme, car la filière aéronautique va être touchée par la crise au moins jusqu'en 2023. Par rapport à l'automobile, chez nous les délais entre la commande et la fabrication sont beaucoup plus longs, et nous fonctionnons en chaîne de sous-traitants, donc ces décalages sont importants, et touchent beaucoup d'entreprises. L'intérêt de ce plan, c'est qu'il permet à la fois de traiter l'urgence, et le plus long terme.

France Bleu Gironde : quelles sont les entreprises qui vont bénéficier en priorité de cet argent?

X.E.: D'abord cet argent, il vient à la fois de l'Etat, et des grands donneurs d'ordre nationaux de l'aéronautique. Ce qui nous importe nous en Nouvelle Aquitaine et en Gironde, c'est que toutes les entreprises puissent bénéficier de ce soutien, car beaucoup de pièces stratégiques sont assurées par des entreprises qui ne sont ni de rang 1 ni de rang 2, mais qui sont tout aussi stratégiques que celles de premier plan. 

France Bleu Gironde : comment êtes vous sûr que ce sera effectivement le cas?

X.E. : Et bien ce qui est intéressant dans ce plan c'est qu'il prévoit une cellule de veille régionale, qui pourra faire remonter les besoins de la filière et le nombre d'entreprises concernées. J'espère donc que ce plan pourra être ajusté si nécessaire en fonction des remontées du terrain. En tous cas, nous avons de notre côté l'habitude de fonctionner avec les opérateurs de la filière et la région, et je ne doute pas de l'efficacité de ce travail.

France Bleu Gironde : ce plan permettra-t-il de sauver tout le monde?

X.E.: Je n'en sais rien... Mais une des conditions pour lesquelles ça peut marcher c'est d'une part que ce plan se mette en oeuvre avec les acteurs locaux de la branche, pour être réactif, et d'autre part, il comporte une grande partie de Recherche et Développement pour aider les entreprises à s'adapter à ce nouveau contexte qui va durer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess