Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Aéronautique : les réactions à Toulouse et dans la région au plan de soutien de 15 milliards d'euros

- Mis à jour le
Par

Le ministre de l'Economie a présenté, ce mardi, un plan de 15 milliards d'euros pour soutenir la filière aéronautique. "Un tiers des emplois auraient disparu sans cette enveloppe", selon Bruno Le Maire. Enveloppe qui fait bien sûr réagir à Toulouse et en Occitanie.

Le plan de 15 milliards d'euros de soutien à la filière aéronautique suscite de nombreuses réactions à Toulouse et dans la région. Le plan de 15 milliards d'euros de soutien à la filière aéronautique suscite de nombreuses réactions à Toulouse et dans la région.
Le plan de 15 milliards d'euros de soutien à la filière aéronautique suscite de nombreuses réactions à Toulouse et dans la région. © Maxppp - PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXP

"Le plan de soutien va dans le bon sens" dit le secrétaire fédéral Force Ouvière chargé de l'aéronautique, le principal syndicat chez Airbus, chez nos confrères de France Info . Mais si "c_’est un effort conséquent en faveur d’un secteur économique majeur et prépondérant pour la Région Occitanie et le département de la Haute-Garonne_", également pour le président socialiste du conseil départemental, Georges Méric prévient."Nous serons attentifs, dit-il, à ce que le plan annoncé par le ministre de l’Economie soit pleinement effectif dans les meilleurs délais afin de sauver les emplois et d’éviter une hausse massive du chômage."

Publicité
Logo France Bleu

Il est très très urgent d'avoir des précisions sur le chômage partiel de longue durée - Carole Delga, la présidente socialiste de la Région Occitanie

C'est ce que garantit Bruno Le Maire, dans sa présentation . A plusieurs reprises, il a insisté sur les garanties de maintien de l'emploi qu'il exige de la part des grands industriels, en contrepartie de ce plan de 15 milliards d'euros pour la filière aéronautique. Mais, les réactions des élus d'Occitanie sont déjà nombreuses pour mettre en garde contre les menaces qui continuent de planer sur les moins solides de la filière. La présidente socialiste de la Région Occitanie, Carole Delga insiste sur l'urgence d'avoir des "précisions sur le chômage partiel de longue durée pour connaître le taux de prise en charge par l'Etat".  

loading

Le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Occitanie Pyrénées Méditerranée, Alain Di Crescenzo salue la "belle avancée" mais espère aussi des fonds qui viendront ensuite en complément parce que "nos entreprises en auront besoin". 

loading

L'emploi au cœur de toutes les préoccupations

Le député européen France Insoumise Manuel Bompard va plus loin : il veut voir un bouclier social inclus dans le plan.

L'importance de la transition écologique

Le candidat à la mairie de Toulouse, Antoine Maurice, tête de liste Archipel Citoyen ne dit pas autre chose : "Nous serons vigilants à ce que cette aide soit conditionnée à la fois à une conservation des emplois et à une réorientation de la filière respectant les Accords de Paris sur le climat. Nous demandons également à ce que ce plan bénéficie à l’ensemble de la sous-traitance et pas seulement aux grands groupes." L'élu écologiste qui insiste aussi bien sûr sur l'importance de la transition écologique promise par le gouvernement : "L’important volet recherche de ce plan permettra, nous l'espérons, de rejoindre nos propositions d'accompagnement de long terme vers la transition écologique de la filière".

Les députés de Haute-Garonne de la République en Marche saluent unanimement les ambitions de ce plan aéro.

Mais, certains spécialistes de l'aéronautique, comme le journaliste Michel Polacco, critiquent aussi certains axes de ce plan de soutien à la filière.

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire est l'invité de la matinale de France Bleu Occitanie, ce mercredi 10 juin, pour expliquer les détails de ce plan qui était attendu dans la région toulousaine.

Des salariés mitigés

Les salariés d'Airbus rencontrés sur le site Airbus de Saint-Martin-du-Touch sont mitigés suite à ce plan gouvernemental. Certains se disent rassurés, d'autres trouvent que "15 milliards ce n'est pas assez" et redoutent des suppressions de poste malgré tout. 

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu