Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Aéroport de Paris-Vatry : moins de passagers et moins de fret en 2018

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Peu importe dans quel sens on prend les chiffres, transport de passagers ou transports de marchandises, l'année 2018 aura été moins bonne que 2017 pour l'aéroport de Paris-Vatry.

Aéroport de Vatry dans la Marne
Aéroport de Vatry dans la Marne © Maxppp - PHOTOPQR/L'UNION DE REIMS

Vatry, France

Même si les chiffres ne sont pas encore définitifs, ils sont nettement en baisse pour l'aéroport de Paris-Vatry.

Autour de 60 000 passagers transportés en  2018 -contre 110 000 en 2017. Un bilan qui n'est pas une surprise pour Stéphane Lafay, le directeur de l'aéroport . "on s'y attendait après le dépôt de bilan de la compagnie française Atlas Atlantique Airlines qui opérait depuis Vatry ". Elle a proposé jusqu'à 12 vols par semaine jusqu'en octobre 2017. L'année 2018 aura donc mal commencé. Elle se termine mieux avec l'annonce de l'arrivée de la compagnie Ibéria qui transporte chaque année plus de  23 millions de personnes et desservira dès le mois d'avril prochain Madrid au départ de Vatry. les billets sont dès maintenant à la vente. Des rotations pleines d'espoir pour la direction de Paris-Vatry. Trois rotations par semaine seront proposées entre avril et octobre.

Côté transport de marchandises, l'activité cargo , là encore les chiffres sont en baisse. 8000 tonnes en 2018  contre 17 000 en 2017. "L'activité s'opère uniquement par avions charters et à la demande explique la direction de l' aéroport ". Pour Stéphane Lafay, "il s'agira cette année de travailler avec des compagnies  pour obtenir des contrats réguliers chaque semaine et toute l'année."