Économie – Social

Affaire Bygmalion - UMP: Besançon n'échappe pas à la fraude

Par Ugo Tourot, France Bleu Besançon mercredi 18 juin 2014 à 17:47

permanence UMP doubs
permanence UMP doubs © Radio France - Ugo TOUROT

Le site d'information Mediapart vient de révéler les détails des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle 2012. Près de 17 millions d'euros n'auraient pas été déclarés à la Commission des comptes de campagne. Besançon fait partie des villes concernées. Une nouvelle casserole qui passe mal pour l'UMP, à trois mois des élections sénatoriales.

Les détails des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy concernant les meetings pour la présidentielles de 2012 viennent d'être révélés par le site d'informations Mediapart. Sur cette clef USB récupérée par la police judiciaire, on apprend notamment que le parti a mené un montage financier afin de rémunérer la société organisatrice de ces meetings, Bygmalion, fondée entre autres par l'ex-président du parti, Jean-François Copé. Ce sont près de 17 millions d'euros qui n'auraient pas été déclarés par l'UMP.

Où sont passés les 179.000 euros?

Et parmi les villes concernées, Besançon n'échappe pas à la fraude présumée : sur le prix réel du meeting du 30 mars 2012 d'un montant de 252.000 euros, seuls 73.000 euros ont été déclarés. Soit une somme de 179.000 euros disparue dans la nature.Après la guerre interne Copé-Fillon et les nouveaux doutes qui planent sur les comptes du parti, l'UMP pourrait perdre bon nombre de ses sympathisants en vue des sénatoriales de septembre prochain.Quelle est l'ambiance à Besançon ? Reportage

Reportage France Bleu Besançon

Mais Michel Vienet, directeur départemental de l'UMP du Doubs l'assure : les 3.000 adhérents du Doubs restent soudés dans la crise car ils en ont vu d'autres.

Interview

François Fillon, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin (présidents par interim) ont demandé hier mardi un audit interne pour savoir ce qui s'est réellement passé.

Partager sur :